Jeunes en mouvement vers l'emploi: 1,9 M $ pour six projets au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Six projets de la région ont été acceptés dans le cadre du nouveau programme Jeunes en mouvement vers l’emploi (JME). Un montant de 1,9 M$ sera octroyé pour l’ensemble des projets a annoncé la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région, Andrée Laforest.

Ainsi, les projets de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, de la commission scolaire du Pays-des-Bleuets, de La Bivoie (Carrefour jeunesse-emploi Lac-Saint-Jean-Est), de la Plateforme bioalimentaire boréale Solidar, du Groupe Inclusia et du Carrefour jeunesse-emploi Saguenay ont été acceptés.

« Le programme JME a été mis en place dans le seul but de permettre à des jeunes faisant face à différents obstacles d’intégrer durablement le marché du travail et, surtout, de s’y épanouir. Je remercie les organismes de notre région qui œuvrent avec eux et qui ont répondu à l’appel que mon collègue a lancé. Des initiatives de la sorte sont bonnes pour nos jeunes et pour toute notre société, surtout à l’heure où la relance de l’économie s’entame », a expliqué Mme Laforest dans un communiqué.

Ces initiatives visent à intégrer des jeunes de façon durable sur le marché du travail ou à les accompagner dans leur processus de choix de carrière. Le programme JME vise à mettre en action des idées novatrices pour mobiliser les jeunes de 15 à 30 ans, en complémentarité de l’offre de services publics d’emploi sur l’ensemble du territoire québécois. Les projets acceptés permettront à des jeunes de perfectionner leurs compétences ou de leur offrir de l’accompagnement dans leur transition vers le marché du travail.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet a dévoilé que 104 projets, soit 95 régionaux et 9 nationaux, se partageront environ 54,9 millions de dollars dans le cadre de ce nouveau programme.

« Le développement de compétences sera au cœur de la relance du Québec, et ces projets s’inscrivent dans cette stratégie. Nous devons aider les jeunes à trouver leur place sur le marché du travail. Leur intégration dans la société québécoise comme citoyens responsables et autonomes est une priorité pour moi. Tous ces organismes ont su démontrer qu’ils ont à cœur le sort de nos jeunes, et je les remercie », a relancé M. Boulet.