Les drones sont des aéronefs télécommandés qui peuvent avoir toutes sortes de formes et de tailles, selon l'utilisation désirée.

Jean Tremblay s'informe sur les drones

Jean Tremblay prend des informations et améliore ses connaissances au Salon de l'aéronautique de Farnborough, en Angleterre, afin de convaincre éventuellement le gouvernement fédéral d'amener des drones militaires à l'aéroport de Bagotville.
Depuis samedi dernier et jusqu'à jeudi, le maire de Saguenay se trouve dans cette ville du comté de Hampshire, au sud de l'Angleterre, pour prendre part au Farnborough International Airshow, l'un des plus gros salons du genre.
Il se trouve en compagnie du ministre fédéral de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et député de Roberval, Denis Lebel, du ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations du Québec, Jacques Daoust, ainsi que de l'ancien ministre libéral Raymond Bachand.
«Je participe à ce salon de l'aviation afin que Saguenay puisse tirer son épingle du jeu avec les investissements que nous avons réalisés à l'aéroport de Bagotville», raconte Jean Tremblay, lors d'un entretien téléphonique.
«Je vise deux choses en particulier. Il serait intéressant de convaincre le gouvernement fédéral d'investir dans les drones militaires et de les implanter chez nous. Je pense que notre région pourrait avoir une part du gâteau en raison de la présence de la base militaire de Bagotville», note le maire.
Jean Tremblay estime que sa démarche est véritablement sérieuse. Il fait le tour de certains kiosques et rencontre des fabricants de drones. Il veut apprendre et savoir comment cela fonctionne.
«J'apprends beaucoup. Lorsque je vais me retrouver devant les représentants du gouvernement fédéral, ils vont voir que je connais certaines choses sur les drones militaires. Je n'aurai pas l'air du gars qui ne connaît rien. J'espère que ça pourrait nous aider à convaincre le fédéral d'établir le programme dans la région», indique-t-il.
Jean Tremblay participera mercredi à une soirée organisée par le gouvernement fédéral sur le site du Salon de l'aéronautique de Farnborough.
Le maire Tremblay profite aussi de l'événement pour en apprendre plus sur les matériaux composites utilisés dans la construction d'avions, reconnus pour leur légèreté. Il aimerait bien que des entreprises spécialisées puissent aussi s'établir dans la région.
«Une entreprise comme Bombardier utilise de plus en plus les matériaux composites dans la fabrication de ses appareils. Mais ces matériaus peuvent être utilisés dans bien d'autres applications. J'ai même laissé voir aux dirigeants de Bombardier que le Saguenay aimerait avoir un morceau de la compagnie», a-t-il précisé.
Compressions
Le maire Tremblay n'a pas voulu commenter d'autres dossiers de Saguenay, si ce n'est que pour confirmer les compressions de plusieurs millions de dollars dans les services de la Ville. «Nous n'avons pas le choix.»
Sbegin@lequotidien.com