S’il se représentait à la mairie de Saguenay, Jean Tremblay remporterait le scrutin du 5 novembre prochain.

Jean Tremblay serait réélu maire de Saguenay

S’il se représentait à la mairie de Saguenay, Jean Tremblay remporterait le scrutin du 5 novembre prochain. Selon le sondage Le Quotidien/Kyk 95,7 Radio X réalisé par la firme Segma Recherche, dans une lutte à cinq candidats, Jean Tremblay récolterait 40,2 % des voix, contre 23,4 % pour sa plus proche rivale, Josée Néron.

À la question « Si Jean Tremblay se présentait à la mairie face aux quatre candidats en lice, voteriez-vous pour lui oui ou non », le maire, qui tirera sa révérence après 20 ans à la tête de Saguenay, serait reconduit à son poste. Cette question, pensée par l’équipe de Kyk Radio X, est évidemment purement hypothétique, puisque le principal intéressé a répété à maintes reprises qu’il avait fait un trait sur la mairie. De plus, il est difficile de juger ces résultats, puisque s’il s’était représenté, il n’y aurait probablement pas eu autant de candidats en lice aujourd’hui. 

« C’est ce qu’on appelle de la politique fiction ! C’est presque impossible d’analyser ces résultats, puisque ce n’est pas la réalité. Si Jean Tremblay s’était représenté, Dominic Gagnon ne serait probablement pas là. Est-ce qu’Arthur Gobeil se serait lancé ? On l’ignore », a affirmé le président de Segma Recherche, Raynald Harvey. 

Jean-Pierre Blackburn, initialement nommé chef du Parti des citoyens de Saguenay (PCS) en remplacement de Jean Tremblay, ne serait sans doute pas en lice aujourd’hui si le maire Tremblay avait rebrigué la mairie. 

« Une chose est sûre, Jean Tremblay aurait été un adversaire redoutable et il y aurait sans doute eu une chaude lutte entre lui et Josée Néron. Une lutte à finir entre deux visions diamétralement opposées », a ajouté Raynald Harvey.

Quoi qu’il en soit, selon le sondage, Jean Tremblay récolterait 40,2 % des votes, alors que la chef de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, en récolterait 23,4 %. Toujours selon l’hypothèse que Jean Tremblay se relancerait, Jean-Pierre Blackburn arriverait en troisième position avec 20,1 % des voix, tandis qu’Arthur Gobeil terminerait en quatrième position avec 8,7 % des voix. C’est le chef du Parti des citoyens de Saguenay, Dominic Gagnon, qui terminerait la course en dernier, avec 7,6 % des votes. 

Donc, sur les personnes sondées, 40,2 % ont admis qu’elles choisiraient plutôt Jean Tremblay, alors que 59,8 % des personnes ont affirmé qu’elles maintiendraient leur choix actuel.

Un pourcentage moins important

Bien que le maire Tremblay remporterait l’élection du 5 novembre prochain s’il se représentait, il perdrait toutefois des plumes comparativement aux résultats de ses dernières campagnes. En 2013, Jean Tremblay avait été réélu avec un pourcentage de 61,9 % des voix, contre 36,3 % pour son rival Paul Grimard, qui était alors chef de l’ERD. Quatre ans auparavant, face à Michel Potvin, Jean Tremblay avait récolté 71 % des votes.