Jean-François Houde partage sa passion pour la généalogie

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Le directeur du Service des loisirs de Petit-Saguenay, Jean-François Houde, s’intéresse aux choses du passé et à la vie des ancêtres qui ont bâti ce coin de pays. C’est pourquoi il souhaite partager cette passion avec ses concitoyens en lançant une initiative pour les inciter à réaliser leur propre arbre généalogique.

En entrevue, M. Houde avoue avoir fait ressusciter une vieille passion qui s’est terminée abruptement il y a une dizaine d’années. « J’avais déjà essayé de faire mon arbre généalogique, mais à l’époque, les bases de données n’étaient pas fiables ».

En poursuivant ses recherches, M. Houde a découvert des outils informatiques plus fiables comme BMS 2000, une banque de données formée par une vingtaine de sociétés de généalogie du Québec qui comprend des centaines de milliers d’actes de baptêmes, de mariages et de sépultures depuis les débuts de la colonie jusqu’à nos jours. L’organisme Bibliothèque et archives nationales du Québec (BAnQ) et les journaux constituent d’autres sources permettant de retracer les ancêtres familiaux. « Une chance qu’on a eu l’Église du Québec pour assurer la rédaction de ces actes. C’est ma source de données numéro 1 », mentionne M. Houde.

Après avoir réalisé une dizaine d’arbres généalogiques familiaux et rassemblé des centaines d’informations alignant les noms d’ancêtres formant plusieurs générations, le tout colligé dans des rapports généalogiques, M. Houde constate qu’il y a un intérêt soulevé auprès des familles. « Je n’ai pas l’intention de vivre de ça. Pour moi, c’est davantage un amusement », précise-t-il.

Afin de mieux s’outiller, M. Houde a lancé une campagne de sociofinancement sur le site de La Ruche dans l’intention d’amasser 3000 $ et ainsi acquérir un nouvel ordinateur personnel ainsi qu’une imprimante commerciale qui permettra l’impression de documents volumineux. Il avoue avoir actuellement un ordinateur ayant une douzaine d’années de service et craint de perdre les données reliées à environ 8000 personnes.

L’objectif de M. Houde est d’initier des personnes s’intéressant à la généalogie afin qu’elles puissent elles-mêmes réaliser leur arbre généalogique. « J’offre mes services pour réaliser le squelette d’un arbre généalogique. Mon but est de piquer la curiosité des gens, mais ils peuvent réaliser eux-mêmes leur histoire familiale.

Colorisation

Outre l’initiation à la généalogie, M. Houde entend offrir un service de colorisation de photographies anciennes en noir et blanc. Des logiciels de traitement de ces photographies permettent d’obtenir des photographies colorisées en quelques secondes seulement.