Jean-Eudes Bergeron a été très touché, en mars 2014, lorsque son nom a été donné à une ressource intermédiaire.

Jean-Eudes Bergeron s’éteint

Un homme marquant pour la communauté régionale s’est éteint au courant des derniers jours. Jean-Eudes Bergeron est décédé, mercredi, à l’âge de 84 ans. Ses concitoyens lui doivent, notamment, un engagement profond à l'égard du Camp musical du Saguenay–Lac-Saint-Jean et la mise sur pied de la Coopérative de services à domicile Lac-Saint-Jean Est.

L’homme, originaire de Normandin, est reconnu pour sa vie dédiée à la coopération et à l’entraide, autant dans le cadre de sa carrière professionnelle que de ses engagements personnels.

Celui qui a été nommé Chevalier de l’Ordre national du Québec a travaillé à la mise en place de plusieurs caisses populaires aux quatre coins de la région. Il a notamment occupé la direction générale de la Fédération des Caisses populaires Desjardins du Saguenay–Lac-Saint-Jean de 1977 à 1994.

Sur le plan de l’implication personnelle, Jean-Eudes Bergeron a oeuvré dans plusieurs projets, dont celui du Camp musical du Saguenay–Lac-Saint-Jean de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, fondé il y a plus de 50 ans.

L’homme, qui a longtemps résidé à Métabetchouan, a également fondé la Coopérative de services à domicile Lac-Saint-Jean Est. Sa préoccupation première était, à l’époque, de briser l’isolement et d’aider les gens en perte d’autonomie.

Ressource intermédiaire

Une ressource intermédiaire d’Alma qui accueille des personnes vivant avec un handicap porte d’ailleurs son nom depuis quelques années. La maison Jean-Eudes Bergeron a été inaugurée, en sa présence, en mars 2014.

« Quand on a ouvert la maison, c’était une évidence pour nous de lui rendre hommage. C’était un projet audacieux, à l’image de l’homme qu’il était. C’était une personne ambitieuse et très humaine », explique le directeur général de la Coopérative de services à domicile Lac-Saint-Jean-Est, Patrick Savard.

Celui-ci a eu l’opportunité de rencontrer M. Bergeron à quelques reprises, entre autres, afin d’obtenir son accord pour donner son nom à la résidence qui accueille des personnes lourdement handicapées.

Il se souvient d’un homme qui dégageait une grande sagesse et une bienveillance.

La famille de Jean-Eudes Bergeron accueillera les parents et les amis le jeudi 3 janvier, à l’Alliance funéraire du Royaume ; le jour suivant, à la Résidence funéraire Hébert et Desbiens de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Les funérailles auront lieu le même jour dans la municipalité du Lac-Saint-Jean.