La mairesse, Dolores Boily.

Jean-Claude Duchesne «a quitté en bons termes »

La mairesse de Sainte-Monique assure que le directeur général Jean-Claude Duchesne, parti à la retraite dans les derniers jours, « a quitté en bons termes ». La municipalité a fait paraître un communiqué de presse dans lequel elle soutient regretter les torts et inconvénients qui ont été causés à la réputation de M. Duchesne, à sa conjointe ainsi qu'à sa famille.
Lorsque Le Quotidien a téléphoné au domicile de Jean-Claude Duchesne, jeudi, sa conjointe nous a répondu que M. Duchesne était absent et qu'il ne ferait pas de commentaire sur le sujet.
En 2015, la mairesse de Sainte-Monique, Dolorès Boily, et Jean-Claude Duchesne avaient déposé des plaintes croisées pour voies de fait. Ces plaintes n'avaient pas été retenues par le ministère public.
« M. Duchesne est parti à la retraite. Il est parti en bons termes, soutient la mairesse. Ce n'est pas un mandat (comme mairesse) facile, mais les choses se placent, un jour à la fois. »
Dans une publicité dont le titre était « Communiqué de presse » et publiée en page 9 du Quotidien de jeudi, on pouvait lire que « l'employeur soutient que M. Duchesne a été un directeur général exceptionnel tout au long de ses 38 années de service au sein de la municipalité et qu'il a toujours servi cette dernière avec dévouement et professionnalisme, en ayant à coeur les intérêts de la municipalité et des citoyens ».
La municipalité et le directeur général en sont venus à une entente afin que M. Duchesne prenne sa retraite.
« Les avocats se sont chargés du dossier, explique la mairesse, Dolorès Boily. L'entente est confidentielle. Nous sommes présentement en processus pour embaucher un nouveau directeur général. »
Gilles Boudreault, directeur général par intérim, explique lui aussi que l'entente globale est confidentielle. « Il a été convenu de publier le communiqué, qui fait suite à l'entente globale. »