Comme il l'a fait mardi soir dans sa catégorie, lors du 5 km présenté à La Baie, Dominic Gagnon entend arriver premier à l'élection municipale du 5 novembre prochain.

«J'ai appelé monsieur le maire»

Approché au mois de mai, c'est lorsqu'il a vu sur sa tablette électronique, la semaine dernière, que Luc Boivin renonçait à la course à la mairie de Saguenay que Dominic Gagnon a appelé le maire Jean Tremblay pour lui faire part de son intérêt.
C'est ce qu'a raconté le chef pressenti du Parti des citoyens de Saguenay en entrevue, mercredi après-midi, avec Le Quotidien.
Il sera officiellement présenté aux médias jeudi matin lors d'un point de presse à l'Hôtel Chicoutimi. Avant cette présentation, il entend s'assurer que tout sera fait en bonne et due forme avec le parti. 
« Normalement, ça devrait être fait. On a une réunion plus tard aujourd'hui et ils vont m'arriver avec des papiers à signer. Moi, j'ai toujours un certain malaise d'être présenté comme le chef dans les médias. C'est comme une maison ou un mariage, tant que ce n'est pas signé, ce n'est pas signé. J'aimerais que ce soit officiel avant demain », a mentionné celui qui est urgentologue à l'hôpital de La Baie. 
Rappelons que le chef précédent, Jean-Pierre Blackburn, n'avait jamais été enregistré officiellement comme chef auprès du Directeur général des élections (DGEQ), bien que son assemblée d'investiture ait eu lieu le 7 mai.
C'est quelques jours plus tard que Dominic Gagnon a été approché par des gens qu'il refuse d'identifier, car il leur a donné sa parole qu'il ne le ferait pas. 
« Le 12 mai, quelqu'un de mon entourage m'a dit "Je te verrais à la mairie de Saguenay". Sur le moment j'ai refusé. Ensuite ça reste mort, mai, juin, juillet. Moi je continue et je fais ma petite affaire jusqu'au jour de la démission fracassante de Jean-Pierre Blackburn », a-t-il raconté. 
Par la suite, il a lu que Luc Boivin avait été attaqué par le chef démissionnaire et que le directeur général de la Fromagerie Boivin et conseiller municipal gardait la porte ouverte pour le remplacer.
« J'ai vu qu'il était pressenti pour prendre la relève. Tout à coup, ça a "poppé" sur ma tablette, que Luc Boivin renonce. J'ai vu que j'avais le champ libre. Je me suis dit, je suis intéressé et là il y a une super équipe. J'ai pris le téléphone et j'ai appelé monsieur le maire. Je lui ai mentionné que j'étais intéressé. Il m'a dit "Viens me rencontrer" », a-t-il continué. 
Luc Boivin a annoncé ses intentions mercredi dernier et c'est lundi matin de cette semaine que Dominic Gagnon a été présenté aux candidats du parti. Il jure qu'il sera là jusqu'au 5 novembre, soir des élections. 
« Même si je ne suis pas élu, mon implication politique va continuer », a-t-il assuré. Il siège notamment au sein du Comité pour l'avenir du site de la Consol et est président de l'Association des propriétaires de la péninsule du Cap-à-l'Ouest.