Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a profité de son passage dans la région pour nommer la députée de Jonquière, Karine Trudel, au poste de porte-parole adjointe en matière de commerce international au sein du cabinet fantôme.

Jagmeet Singh au Saguenay: une promotion pour Karine Trudel

Après avoir affronté la tempête dans la nuit de dimanche à lundi, le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, a finalement franchi lui-même au volant les limites de la Réserve faunique des Laurentides pour effectuer une tournée au Saguenay.

Après avoir effectué une visite du Centre des données fiscales de Jonquière et s’être rendu aux portes de l’aluminerie Rio Tinto de La Baie, M. Singh a partagé un repas avec le candidat pressenti à l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord, Éric Dubois, au Café Cambio de la rue Racine. 

Lors d’un point de presse donné au bureau de la députée Karine Trudel au Carré Davis, M. Singh a annoncé que celle-ci deviendra porte-parole adjointe en matière de commerce international dans le cabinet fantôme du NPD. 

Le chef du NPD a indiqué qu’avec les discussions portant sur le renouvellement de l’ALÉNA qui pourrait avoir une incidence sur la gestion de l’offre en matière agricole, les tarifs imposés sur l’aluminium et le bois d’œuvre, Mme Trudel avait l’expérience pour devenir la porte-voix dans la région pour le NPD. « Mme Trudel a démontré dans le passé qu’elle avait beaucoup de capacités et je n’ai pas hésité à lui ajouter des responsabilités », a déclaré le chef néo-démocrate. Mme Trudel occupe déjà la fonction de porte-parole en matière de travail.

Mme Trudel s’est dite très heureuse de cette nomination d’autant plus qu’elle s’est dite familière avec ces dossiers. « Je veux être une voix forte pour porter les couleurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean à Ottawa. J’ai su démontrer mon intérêt à l’intérieur de mon caucus sur ces questions. »

Jagmeet Singh a notamment visité l’Usine Grande-Baie de Rio Tinto.

Élection partielle

Le passage de M. Singh au Saguenay a été l’occasion pour lui de dénoncer le manque de respect du gouvernement Trudeau pour la région en ne déclenchant pas l’élection partielle attendue depuis la démission du député libéral Denis Lemieux en novembre dernier. Selon lui, le fait que le comté de Chicoutimi-Le Fjord soit sans voix à Ottawa est inacceptable. Il prétend que le NPD est le seul à respecter le Québec et ses régions.

M. Singh a profité de l’occasion pour vanter les mérites du candidat pressenti du NPD, Éric Dubois, en parlant de lui comme étant une personnalité très ouverte et collaboratrice envers les autres tout en le qualifiant de militant pour la justice sociale.

Le chef néo-démocrate a conclu que M. Dubois n’était pas encore candidat officiel pour le parti, mais qu’il est le seul à avoir affiché son intérêt pour devenir candidat. 

En raison de la mauvaise température, M. Singh est reparti en voiture en fin d’après-midi, en raison d’un vol annulé pour Ottawa.