Jacques Fortin

Jacques Fortin dans la course à la mairie

Jacques Fortin se lance dans la course à la mairie de Saguenay. Après réflexion, le conseiller et président de l'arrondissement de Chicoutimi a décidé de briguer la mairie à titre de candidat indépendant.
Au début du mois de mars dernier, Le Progrès-Dimanche avait annoncé que si Jacques Fortin briguait à nouveau les suffrages, ce serait au poste de maire plutôt qu'à celui de conseiller. Jacques Fortin prévoyait organiser une conférence de presse en mai afin d'officialiser sa décision. Il confirme toutefois qu'il travaille actuellement à la mise sur pied de son programme. 
« Je suis rendu au niveau de l'organisation. Je suis en train de planifier les grandes lignes de mon programme, sauf qu'on est encore de bonne heure », affirme-t-il. 
Après six mandats à titre de conseiller, il estime que sa candidature à la mairie s'inscrit dans la suite logique des choses. 
« Je suis rendu là. Ça va être ma septième élection. Ça fait depuis 2002 que je suis président de l'arrondissement de Chicoutimi, que je préside le conseil d'arrondissement. La prochaine étape, c'est la mairie. S'il y a des partis autour de la table et des indépendants, je préfère être maire qu'être conseiller. Ça va être un conseil plus difficile pour les indépendants. Alors tant qu'à y aller, je préfère y aller comme maire indépendant. »
Indépendant d'abord
Jacques Fortin répète qu'il n'a jamais cru aux partis politiques en politique municipale. 
« Les conseillers municipaux sont près des citoyens. Quand il y a un parti, c'est le parti qui donne les orientations, ce n'est plus les citoyens. C'est le conseil de ville, les gens qui sont autour de la table qui sont branchés directement avec les citoyens. C'est comme ça que je veux fonctionner. »
Jacques Fortin affirme que certaines personnes ont déjà manifesté l'intérêt de travailler avec lui. 
« J'ai même des conseillers qui m'ont confirmé que si j'y allais, ils seraient de mon bord. Même de futurs candidats ont dit ça. Je reçois des encouragements, c'est certain. Mais je ne veux pas faire un parti. C'est sûr qu'en me présentant à titre d'indépendant, normalement, les gens qui sont indépendants vont travailler probablement dans le même sens. On verra. Il reste encore six mois. »
Des idées
Jacques Fortin établira les lignes de son programme au cours des prochaines semaines. Il a tout de même déjà certaines idées en tête. Il souhaite notamment ramener la commission administrative et revoir le pouvoir de l'exécutif. 
« J'aimerais que la commission administrative revienne. Anciennement, cette commission permettait à tous les conseillers de se rencontrer et de parler de tout ce qu'il y avait de décisions à prendre. C'est autour d'une table que tout le monde travaillait. On va aussi sûrement réévaluer les responsabilités de l'exécutif. Faut qu'il y ait un exécutif, sauf qu'il va peut-être avoir moins de pouvoir. S'il y a une commission administrative, ce qui va passer à la commission va aller directement au conseil de ville. C'est des décisions qui seront entérinées par le conseil. C'est une possibilité. »