À l'issue de la séance publique du conseil, lundi midi, le conseiller Jacques Cleary a déclaré qu'il était peut-être allé un peu trop vite, en fin de semaine, en annonçant qu'il ne joindrait pas le Parti des cityens de Saguenay. Il a donc corrigé le tir, hier.

Jacques Cleary fait volte-face

Au lendemain de ses déclarations faites à Progrès-Dimanche sur sa non-adhésion au Parti des citoyens de Saguenay (PCS), le conseiller du district 13, Jacques Cleary, se ravise et annonce qu'il fera partie de l'équipe du parti fondé par le maire sortant Jean Tremblay.
À l'issue de la séance publique du conseil tenue lundi midi, M. Cleary a fait une déclaration aux médias pour annoncer son virage à 180 degrés en justifiant qu'il était peut-être allé un peu trop vite en affaires avec son annonce de la fin de semaine.
M. Cleary a précisé avoir rencontré le maire le 9 janvier l'informant qu'il désirait le rencontrer pour préciser ses intentions à la suite d'une consultation auprès de ses bénévoles. «Je voulais savoir si eux étaient d'accord et ils m'ont dit oui en justifiant que tout seul ça va plus vite, mais qu'en équipe on irait plus loin».
Le représentant du district 13 a rappelé qu'il avait songé à se présenter à la mairie de Saguenay, mais qu'il s'est ravisé, faute des appuis nécessaires pour obtenir une victoire. Il a justifié son choix par sa volonté de continuer à travailler pour le développement de la ville comme il le fait depuis 23 ans et que la retraite lui permet maintenant de travailler pour les citoyens à temps complet.
Interrogé pour savoir si sa décision ne repose pas sur le fait que l'adhésion à un parti politique peut être avantageuse financièrement, M. Cleary a dit l'ignorer puisqu'il n'a jamais été membre d'une formation politique municipale.
Le maire Tremblay s'est dit content que M. Cleary se présente sous les couleurs du PCS, d'autant plus que le conseiller a cumulé 23 ans d'expérience dans ses fonctions en plus de siéger au comité exécutif. Selon lui, le prochain conseil doit être composé de nouveaux et anciens visages.
Règlement d'emprunt
Toujours en relation avec les élections de novembre, la conseillère Julie Dufour a interrogé ses collègues concernant la décision de procéder à un règlement d'emprunt de 1,4 M$ étalé sur quatre ans destiné à couvrir les prochaines dépenses électorales. Après s'être informée auprès d'autres villes sur la façon de faire, Mme Dufour a suggéré que Saguenay puisse créer une réserve de 300 000$ par année à même ses surplus annuels en prévision des élections à venir, ce qui éviterait de payer des frais d'intérêts supplémentaires.
Le maire Tremblay a rétorqué que l'argent mis en réserve, tel que le suggère la conseillère, ne servirait pas à offrir des services aux citoyens comme de l'asphaltage. Le président du conseil du trésor, Jean-Yves Provencher, a par ailleurs précisé que les surplus financiers de la ville ne sont jamais inscrits au budget puisqu'ils sont la résultante des aléas positifs ou négatifs de divers événements.
Arénas
Le Centre Jean-Claude Tremblay ainsi que le Pavillon de l'agriculture feront l'objet de travaux importants de mise aux normes. Le conseil a décidé d'emprunter 660 000$ supplémentaires aux 1,5 M$ prévus pour le remplacement des compresseurs du centre Jean-Claude Tremblay et d'autres travaux de mises aux normes d'équipements. Le Pavillon de l'Agriculture sera aussi restauré pour une somme de 2,6 M$, ce qui a fait dire au maire Tremblay que la restauration de l'ensemble des pavillons sportifs est ainsi complétée.