Internet et cellulaire: 648 nouveaux foyers du Lac desservis

Les citoyens de Labrecque, Lac-Bouchette, Lamarche, Notre-Dame-de-Lorette, Saint-François-de-Sales et Saint-Thomas-Dydime, au Lac-Saint-Jean, ont maintenant accès à des services Internet haute vitesse et de téléphonie cellulaire. Six nouvelles tours de télécommunication ont été mises en service, mardi matin. Elles permettront à 648 nouveaux foyers et organisations municipales d’être desservis. Le signal se rendra également sur une petite partie de la route 155.

Initiative de l’Agence interrégionale de développement des technologies de l’information et des communications (Aide-Tic), cette annonce a été faite par le gouvernement du Québec, mardi, lors d’un point de presse organisé à Saint-François-de-Sales. Les six nouvelles tours ont été mises en service simultanément, en avant-midi. Outre les six municipalités rurales, les installations de télécommunications permettront également la couverture cellulaire du tronçon de la route 155, reliant Chambord à la limite régionale. 

Avant la mise en service des nouvelles tours, l’accès à Internet et au réseau cellulaire n’était pas offert à tous les résidants de ces petites municipalités jeannoises. « Certains secteurs, par exemple, recevaient du signal d’autres municipalités, comme à Saint-Thomas-Dydime ou à Lamarche. Mais d’autres résidants n’y avaient pas accès. Maintenant, toutes ces municipalités seront bien desservies », a expliqué André Nepton, coordonnateur chez Aide-Tic.

À terme, ce réseau composé de 14 sites donnera accès à des services Internet haut débit à quelque 960 foyers répartis dans 11 municipalités rurales de la région, qui sont partiellement couvertes par l’Internet fixe et mobile, ainsi que sur les routes régionales d’accès 169 et 155. Les prochaines tours à être mises en service, autour du mois de mars prochain, desserviront les municipalités de Saint-André et de Saint-Stanislas, de même que des secteurs de Saint-Honoré.

« La réalisation de cet important projet donnera un nouveau souffle au développement socioéconomique des municipalités visées et à celui de l’ensemble du Saguenay–Lac-Saint-Jean, tout en améliorant la sécurité des personnes qui empruntent la route 155. Je me réjouis donc de cette annonce, qui aura une influence directe sur le quotidien d’un grand nombre de citoyens, de familles et d’organisations de notre région », a de son côté affirmé la députée de Roberval, Nancy Guillemette. 

Rappelons qu’en 2018, le gouvernement du Québec a attribué une aide financière de cinq millions de dollars à l’Aide-Tic pour soutenir la réalisation d’un projet évalué à plus de 7,5 millions de dollars et visant l’implantation d’un réseau de quatorze sites de télécommunication sans fil, dont les six sites faisant l’objet de l’annonce de mardi, au Saguenay–Lac-Saint-Jean.