La décision de Bernard Noël de conserver ses fonctions de président d'arrondissement a été remise en question à nouveau hier soir.

Interdit de publication dans le dossier de Bernard Noël

La Commission municipale du Québec interdit aux médias de diffuser les raisons pour lesquelles Bernard Noël et Jean Tremblay souhaitent une ordonnance de non-publication, dans le cadre de l'enquête portant sur le voyage à Nice du conseiller jonquiérois.
Tout au long de la journée de vendredi, dans les bureaux de la CMQ à Québec, les avocats de Bernard Noël (Me Pierre Mazurette), de Jean Tremblay (Me Richard Bergeron), de la CMQ (Me Marc-André Lechasseur) et du consortium des médias de TVA, Radio-Canada, La Presse et Le Quotidien (Me Christian Trépanier) ont débattu devant les juges Thierry Usclat et France Thériault, de la pertinence d'établir une ordonnance de non-publication des arguments défendus par les parties dans ce litige.
On sait que la CMQ entendra éventuellement le conseiller Bernard Noël afin d'en savoir davantage sur le voyage effectué à Nice afin d'assister au Tour de France. M. Noël était alors président de la Coupe des Nations.
En fin d'après-midi, les juges Usclat et Thériault ont statué sur les demandes des procureurs des élus. Ceux-ci croient que la divulgation des informations pourraient nuire à la bonne administration de la justice et pourraient créer des préjudices sérieux à leur client.
// Plus de détails à venir