Intercar: liaison Québec-Chicoutimi de retour d'ici le 27 juillet 

Intercar accueille avec satisfaction l’annonce d’une aide gouvernementale d’urgence pour le transport interurbain. L’entreprise analyse actuellement le programme d’aide afin de trouver une façon d’amorcer un déconfinement sécuritaire et viable financièrement. La liaison Québec-Chicoutimi sera la première à être de retour, et ce, d’ici le 27 juillet.

« On est très heureux de l’annonce. On analyse le programme pour voir comment ça pourrait se mettre en branle chez nous », affirme d’emblée Hugo Gilbert, président d’Intercar. 

Ce dernier confirme que les liaisons Québec-Chicoutimi seront offertes à nouveau sous peu. « La liaison Québec-Chicoutimi reprendra d’ici le 27 juillet. On espère même que ce sera avant. »

Les autobus d’Intercar ont une capacité variant entre 52 et 56 passagers. Les normes gouvernementales permettront d’en accueillir 14. 

« La Fédération des transporteurs par autobus (FTA) a déposé une proposition de mesures sanitaires à l’Institut national de santé publique. Celle-ci permettrait d’augmenter le nombre de personnes à bord. Lorsque la liaison Québec-Chicoutimi reprendra, on espère pouvoir accueillir plus que 14 passagers. »

Hugo Gilbert admet qu’il est inquiet de la réponse des utilisateurs. « Ça fait partie de notre réflexion. On veut mettre en place des mesures qui vont assurer la sécurité des passagers. En revanche, on ne veut pas être déficitaire dès le début. Il faut trouver un compromis entre sécurité et rentabilité. On a vu les inquiétudes suscitées quand ils ont permis aux gens d’être assis côte à côte dans les avions. On veut un départ sécuritaire et viable financièrement. »  

Il est encore trop tôt pour savoir quand et comment pourront reprendre les liaisons sur la Côte-Nord, à Chibougamau et au Lac-Saint-Jean. Intercar évalue actuellement la situation. 

« Le volet de programme qui concerne les liaisons en région est en cours d’analyse. Ça demande plus de temps. Un plan de relance sera soumis au ministère pour les régions. »

Intercar compte près de 100 chauffeurs en arrêt de travail depuis mars. « Avec le retour de la liaison Québec-Chicoutimi, une dizaine pourront reprendre du service. Ensuite, lorsque le transport reprendra sur la Côte-Nord, dans le coin de Chibougamau et au Lac-Saint-Jean, on atteindra l’ensemble des conducteurs, si on revient au réseau du 13 mars. » 

Le président d’Intercar désire pouvoir offrir de plus en plus de services au fil des semaines à venir. « On espère maintenir un rythme de déconfinement de trois semaines entre chaque liaison. À la fin de l’été, 50 % du réseau pourrait être en place, mais tout ça reste à déterminer. »