Le copilote était ivre, Japan Airlines s’excuse pour le retard

TOKYO - La compagnie aérienne Japan Airlines (JAL) s’est excusée jeudi pour le retard encouru dimanche sur une liaison Londres-Tokyo, dû à un contrôle d’alcoolémie positif d’un copilote.

Ces excuses interviennent au lendemain de la révélation par une autre compagnie japonaise, All Nippon Airways, que la gueule de bois de l’un de ses pilotes avait provoqué des retards pour plusieurs vols.

L’avion de  JAL a quitté Londres avec un retard de 1 heure et 9 minutes. «L’entreprise s’excuse sincèrement auprès des passagers et de toutes les personnes affectées par les actes de cet employé», selon un communiqué de JAL.

Des responsables de JAL ont expliqué aux journalistes que le copilote avait effectué un premier test d’alcoolémie à son domicile, dont les résultats s’étaient avérés négatifs.

Mais l’homme n’a pu échapper aux suspicions du chauffeur du bus qui le conduisait au pied de son appareil à l’aéroport d’Heathrow. Le pilote a alors été interpellé par la police britannique après un éthylotest et un contrôle sanguin sans équivoque.

«Nous sommes convaincus que (le premier test réalisé à domicile) n’a pas été mené correctement», a commenté Muneaki Kitahara, directeur de la communication de JAL lors d’une conférence de presse.

La veille, All Nippon Airways avait expliqué que l’un de ses pilotes, un quadragénaire, s’était fait porter pâle après une nuit de beuverie sur l’île d’Ishigaki (sud du Japon) dans la préfecture d’Okinawa. Cette absence de dernière minute a provoqué le retard de cinq vols régionaux au départ de l’île d’Okinawa et 619 passagers ont été affectés.

Après ces deux incidents, le ministère japonais des Transports a demandé aux compagnies aériennes d’appliquer de manière stricte la réglementation sur l’absorption de boissons alcoolisées.