Les phoques allaient sur les rues et dans les entrées de maison, et les citoyens de Roddickton ne pouvaient pas les bouger parce qu’il est illégal de toucher des mammifères marins.

Des phoques secourus dans une ville de Terre-Neuve où ils se promenaient

RODDICKTON, Terre-Neuve-et-Labrador — Les autorités fédérales des Pêches ont secouru au moins huit phoques dans une ville de Terre-Neuve où des dizaines de mammifères marins envahissent les rues depuis plus d’une semaine.

La mairesse de Roddickton, Sheila Fitzgerald, a indiqué dimanche qu’il restait encore plusieurs phoques dans la ville, mais elle s’est dite satisfaite que le ministère des Pêches travaille à les attraper pour les réintégrer dans l’océan.

La ville de Roddickton, qui est située dans le nord de Terre-Neuve, est sur le bord d’un cours d’eau qui a gelé, après quoi sont restés pris un groupe d’environ 40 phoques du Groenland affamés et perdus.

Avec l’aide des citoyens, les agents du ministère attrapent les phoques et les reconduisent dans la localité d’Englee, à environ 20 kilomètres au sud, où ils sont replongés dans l’océan.

Bien qu’ils soient mignons, les phoques se sont avérés une nuisance dans la ville et posaient un risque de sécurité pour les automobilistes, selon Mme Fitzgerald. Les phoques allaient sur les rues et dans les entrées de maison, et les citoyens ne pouvaient pas les bouger parce qu’il est illégal de toucher des mammifères marins.

Huit remises à l’eau

Les autorités fédérales resteront dans la ville toute la fin de semaine pour poursuivre leur travail, selon la mairesse.

Une porte-parole du ministère a indiqué que les agents avaient remis dans l’eau huit phoques jusqu’à maintenant. Trois des phoques semblaient blessés, mais ils ont retrouvé leur habitat sans problème malgré tout. Les autorités ont aussi ramassé deux phoques morts.