Insolite

Le rat en brochette à la mode sur les routes du Cambodge [PHOTOS]

BATTAMBANG — Près de Battambang au Cambodge, des dizaines de rats des champs, agrémentés d’épices, grillent lentement sur des charbons ardents pour le plus grand bonheur des locaux séduits par cette collation peu onéreuse.

Quand, il y a plus de dix ans, Ma Lis a ouvert son stand sur le bord de la route à une dizaine de kilomètres de cette petite ville rurale de l’ouest du pays, elle vendait quelques kilos de rats par jour.

Aujourd’hui, on lui en achète une vingtaine, l’équivalent d’une soixantaine de gros rongeurs.

Et, pendant le Nouvel An, en avril, ou le festival de l’eau à l’automne, elle peut en écouler 60 kilos quotidiennement.

«Ces rats sont en meilleure santé que le porc et le poulet (...) Ils se nourrissent de racines de lotus et de grains de riz», explique-t-elle en retournant la viande sur le barbecue.

Chaque brochette est vendue entre 0,25 dollar et 1,25 dollar, selon la taille de l’animal.

+

Insolite

Un fossile de manchot géant découvert en Nouvelle-Zélande [PHOTOS]

WELLINGTON — Le fossile d’un manchot mesurant quasiment la taille d’un homme adulte a été découvert dans l’Ile-du-Sud en Nouvelle-Zélande, ont annoncé mercredi des scientifiques.

Cet oiseau marin géant, baptisé «Crossvallia waiparensis», faisait 1,6 m de haut et pesait 80 kg, ce qui le rendait plus grand de 40 cm et quatre fois plus lourd que l’actuel manchot empereur, ont-ils précisé. Il vivait au Paléocène, il y a 66 à 56 millions d’années.

Des os d’une patte de cet oiseau géant avaient été retrouvés l’an dernier par un chasseur de fossiles amateur. L’existence d’une nouvelle espèce a été confirmée cette semaine dans une publication de la revue «Alcheringa: An Australasian Journal of Palaeontology».

C’est le deuxième fossile de manchot géant du Paléocène découvert dans la même zone, a souligné Vanesa De Pietri, chercheuse au Musée de Canterbury. «Cela renforce notre théorie selon laquelle les manchots atteignaient de grandes tailles au début de leur évolution», a-t-elle dit.

La Nouvelle-Zélande est connue pour ses oiseaux géants aujourd’hui disparus, comme le moa («Dinornis»), qui s’est éteint à la fin du XVIIIe siècle, le plus grand oiseau - incapable de voler - qui ait jamais existé avec 3,60 m de haut pour quelque 200 kg, ou l’aigle de Haast de près de trois mètres d’envergure.

La semaine dernière, le musée de Canterbury a annoncé la découverte en Nouvelle-Zélande des restes d’un perroquet géant qui mesurait près d’un mètre de haut, pesait jusqu’à 7 kg et vivait voilà 19 millions d’années.

+

Insolite

Un androïde enseigne la sagesse dans un temple japonais [PHOTOS]

KYOTO — Dans un temple japonais vieux de 400 ans, la déesse bouddhique de la compassion Kannon accueille les fidèles et visiteurs sous la forme d’un robot humanoïde, qui ne fait toutefois pas l’unanimité.

L’androïde Mindar, dont la conception a coûté près d’un million de dollars américains, récite à volonté des soutras et met en garde d’une voix métallique contre la vanité et les dangers du désir, de la colère et de l’ego.

Les prêtres en chair et en os sont toujours bien là au temple Kodaiji de l’ancienne capitale japonaise Kyoto, et voient avec bienveillance ce nouvel associé fait de câbles apparents et de silicone.

Il est pour eux particulièrement adapté au bouddhisme et susceptible d’évoluer au rythme des progrès technologiques et de s’enrichir des expériences enregistrées.

«Le bouddhisme n’est pas une croyance en un dieu, c’est poursuivre la voie de Bouddha, c’est s’engager sur la voie de Bouddha, et peu importe qu’il soit représenté par une machine, un morceau de ferraille ou un arbre», assure à l’AFP l’un d’eux, Tensho Goto.

De la taille d’un adulte, le haut du crâne ouvert laissant apparaître l’électronique, une minuscule caméra dans l’oeil gauche, avec seulement le visage, les mains et les épaules en silicone pour imiter la peau humaine, le «prêtre-robot» est placé dans une salle prévue pour lui. Sur un mur sont projetées des traductions en anglais et chinois des soutras qu’il prononce, ainsi que des images de la nature ou d’une foule.

+

Insolite

Pour 500 $, des pâtes à vie et à volonté chez Olive Garden

NEW YORK - Pour les aficionados des spaghetti bolognaises et des tagliatelles à la carbonara, la chaîne américaine de restaurants Olive Garden a une offre alléchante: des pâtes à vie et à volonté pour 500 dollars.

Le «pasta pass», une carte qui promet aussi de la soupe, de la salade et des gressins en illimité, sera réservé à 50 personnes.

Il sera mis en vente le 15 août en même temps que 24 000 cartes à 100 dollars pour des pâtes à satiété pendant neuf semaines.

Les cartes devraient filer rapidement, Olive Garden ne prévoyant qu’une fenêtre de 30 minutes ou «jusqu’à ce que tout soit vendu» pour tenter sa chance. La chaîne a même prévu une «salle d’attente en ligne».

À 500 dollars, la carte devrait être rentabilisé au bout de 45 visites dans un des quelque 800 restaurants Olive Garden aux États-Unis, des établissements souvent installés dans des zones commerciales.

Insolite

Un astronaute se fait DJ de l'espace

PARIS — L’astronaute italien Luca Parmitano se transformera mardi en DJ de l’espace. Il va mixer depuis la Station spatiale internationale, le temps d’un court set destiné à une nuit électro organisée sur un bateau de croisière à Ibiza (Baléares).

«Ce sera une première mondiale», déclare à l’AFP l’astronaute français Jean-François Clervoy, qui assistera à cette soirée préparée par un organisateur de festivals de musique qui monte des croisières électro.

«Notre but est de rapprocher l’espace du grand public, afin que celui-ci comprenne ce que fait l’Agence spatiale européenne», explique à l’AFP Emmet Fletcher, chargé des partenariats à l’ESA.

Le set de Luca Parmitano, qui lancera la soirée, durera 15 à 20 minutes environ, précise-t-il.

Il sera retransmis en direct sur le bateau, où devraient se trouver environ 3000 personnes.

Pour les amateurs ou les curieux, il sera possible d’aller sur la page Facebook de l’événement pour le regarder en direct en basse résolution «si tout va bien», indique Emmet Fletcher. Une version avec une meilleure définition sera disponible le lendemain.

Luca Parmitano, 42 ans, a quitté la Terre le 20 juillet à bord d’une capsule Soyouz avant de rejoindre l’ISS pour une mission de six mois. Il a déjà effectué un premier séjour dans l’ISS en 2013.

«Ce genre de musique, c’est très nouveau pour lui. Il est plutôt chansons italiennes et rock», reconnaît Emmet Fletcher. «Mais il est très enthousiaste. C’est très typique de Luca. Il veut toujours aller plus loin, faire des choses nouvelles.»

Il s’est donc entraîné à mixer auprès d’un DJ allemand Le Shuuk. Celui-ci a sélectionné divers morceaux qui seront à la disposition de l’astronaute pour son set.

Pour mixer, Luca Parmitano utilisera une tablette de l’ISS sur laquelle a été chargé un logiciel spécial DJ.

L’astronaute mènera cette activité «sur son temps libre. Cela doit être parfaitement clair», précise Emmet Fletcher, pour parer à d’éventuelles critiques sur le fait que cette occupation pourrait prendre sur son temps consacré aux expériences scientifiques.

«En participant à ce concert, l’ESA va toucher toute une communauté de jeunes dont la plupart ne vont pas faire la démarche d’aller s’intéresser à l’espace par eux-mêmes. Donc l’espace va leur arriver à Ibiza», souligne Jean-François Clervoy, fraîchement retraité de l’agence spatiale et président de Novespace, société qui exploite l’Airbus «Zéro-G» spécialisé dans les vols recréant les conditions de l’apesanteur.

INSOLITE

Un campeur agressé par un loup au Parc national de Banff

LAKE LOUISE, Alb. — Un campeur du parc national de Banff, en Alberta, récupère de ses blessures après avoir été agressé par un loup.

Parcs Canada indique que l’animal a attaqué une tente, tôt vendredi matin, sur le site du camping du Ruisseau-Rampart, situé sur la promenade des Glaciers, au nord de Lake Louise.

La personne se trouvant à l’intérieur de la tente a subi des blessures aux mains et aux bras et a dû être transportée à l’hôpital de Banff.

Parcs Canada affirme avoir repéré le loup à environ un kilomètre du camping et avoir abattu l’animal.

Selon les enquêteurs, aucun élément susceptible d’attirer les animaux ni aucune nourriture n’a été retrouvé à l’intérieur de la tente ou dans les environs immédiats du campement.

L’attaque était fort probablement l’affaire d’un seul loup, d’après Parcs Canada, qui a qualifié l’incident de très rare.

Par mesure de précaution, le camping a été temporairement fermé le temps de compléter l’enquête.

Insolite

Dans une cathédrale britannique, un mini-golf pour attirer les fidèles

ROCHESTER — Vacances obligent, le mois d'août est parfois compliqué pour la fréquentation des églises. Alors pour sonner le rappel des fidèles, la cathédrale médiévale de Rochester (sud-est de l'Angleterre) a trouvé une idée : transformer sa nef en mini-golf.

Le spectacle est plutôt insolite : en lieu et place des rangées de bancs qui occupent traditionnellement la nef, c'est une large pelouse verte synthétique et des clubs de golf qui accueillent les paroissiens.

Le parcours de neuf trous restera dans la cathédrale pendant tout le mois d'août. Il s'agit de la dernière initiative de l'Église anglicane d'Angleterre pour tenter de dynamiser les communautés de croyants dans un pays de moins en moins porté sur la pratique religieuse.

L'opération semble porter ses fruits, à en croire Rachel Phillips, l'une des chanoines de la cathédrale, selon qui la fréquentation a augmenté de plus de 80% par rapport la même période en 2018. «La cathédrale est pleine de gens qui jouent au golf [...], c'est fantastique», se réjouit-elle, alors que de nombreuses familles se fraient un chemin dans la nef.

Rochester n'est pas un cas isolé. La cathédrale de Norwich (est de l'Angleterre) a installé un toboggan en spirale d'une quinzaine de mètres de hauteur, tandis que celle de Lichfield (centre de l'Angleterre) a dévoilé en juillet une réplique de la surface de la lune sur son sol.

Insolite

Pour décourager une mouette de piller votre lunch, fixez-la du regard

MONTRÉAL — Voilà une information bien utile en vue de votre prochain séjour à la plage: une mouette fixée du regard hésitera longuement avant de piller votre lunch, selon une nouvelle étude britannique.

Des chercheurs de l’Université d’Exeter ont abandonné un sac de croustilles sur le sol. Ils ont ensuite comparé le temps que mettaient les mouettes à s’en approcher quand un humain les regardait et quand l’humain regardait ailleurs.

En moyenne, les mouettes fixées des yeux ont mis 21 secondes de plus à trouver le courage de s’emparer de la nourriture. Certaines ont tout simplement refusé de s’approcher, pendant que d’autres n’ont clairement pas été intimidées par la présence de l’humain.

Les chercheurs croient que les mouettes ont possiblement différentes «personnalités», certaines étant plus agressives que d’autres. Ils expliquent aussi que les différents comportements sont potentiellement attribuables aux interactions antérieures des oiseaux avec les humains - ceux qui sont habitués à être nourris seront plus entreprenants.

Ultimement, ils en viennent à la conclusion que la mauvaise réputation des mouettes est imputable à une poignée de délinquants. Il pourrait donc être possible de régler le problème des lunchs éventrés en identifiant ces individus et en adoptant les mesures préventives appropriées.

Insolite

Des scientifiques produisent une vodka de Tchernobyl non radioactive

LONDRES — Une équipe de chercheurs britanniques a contribué à la production d’une vodka sans radioactivité baptisée «ATOMIK» à partir de récoltes effectuées près du site de Tchernobyl (Ukraine), contaminé par l’accident de la centrale nucléaire de 1986, a indiqué jeudi l’université de Portsmouth.

«C’est la bouteille d’alcool la plus importante au monde parce qu’elle pourrait aider les communautés vivant dans et autour des zones sinistrées à reprendre pied», a assuré dans un communiqué le professeur Jim Smith.

L’équipe a trouvé de la radioactivité dans les céréales, mais après le processus de distillation, la seule radioactivité encore présente était du carbone 14 «au même niveau que dans tout autre alcool fort», souligne le communiqué.

L’équipe anglaise a travaillé avec des collègues ukrainiens pour produire la boisson.

Après l’accident, une zone d’exclusion de 30 kilomètres a été établie autour de la centrale. L’exploitation agricole est toujours interdite dans cette zone et les environs, sauf pour des cultures à très petite échelle.

«Des milliers de gens vivent encore dans la zone de relogement obligatoire où l’exploitation de terres agricoles et les investissements restent interdits», a souligné Jim Smith.

Les scientifiques sont en train de créer une entreprise à vocation sociale, la Société des spiritueux de Tchernobyl, et espèrent lancer la production à petite échelle dès cette année. Les trois quarts des profits iront à la communauté locale.

L’explosion dans la centrale nucléaire de Tchernobyl avait fait 30 morts le 26 avril 1986 et des centaines d’autres de maladies liées à l’accident. Le bilan exact reste contesté.

Les autorités soviétiques avaient d’abord tenté de couvrir et minorer la catastrophe. En fin de compte, 350 000 personnes avaient été évacuées de la zone d’exclusion. Les scientifiques estiment qu’elle sera encore radioactive pendant quelque 24 000 ans.

Insolite

Deux Britanniques s'envolent pour le premier tour du monde en Spitfire

CHICHESTER — Deux aviateurs britanniques ont décollé lundi du sud de l’Angleterre pour tenter de réaliser le premier tour du monde à bord d’un Spitfire, chasseur de légende et symbole de la Bataille d’Angleterre de 1940.

Pour les besoins de l’aventure, le «Silver Spitfire», qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, a été démilitarisé, dépouillé de ses canons et de sa peinture, révélant le métal argenté et brillant qui le recouvre.

«Nous espérons faire connaître aux gens toute la beauté et l’esthétique du Spitfire», «c’est l’appareil le plus majestueux qui existe», a déclaré à l’AFP Steve Brooks, l’un des pilotes.

L’avion, âgé de 76 ans, a décollé de l’aérodrome de Goodwood, près de la côte méridionale de l’Angleterre, pour un périple de quatre mois et 27 000 miles (43 500 kilomètres) dans une trentaine de pays. Il sera piloté à tour de rôle par M. Brooks, 58 ans, et Matt Jones, 45 ans, patrons d’une école de vol.

Pour sa première étape, l’avion a pris la direction de l’Écosse et traversera ensuite l’océan Atlantique en passant par les îles Féroé, Reykjavik, le Groenland et les régions éloignées du Nord canadien.

Intercepteurs agiles, les Spitfire ont joué un rôle crucial dans la bataille d’Angleterre, alors que le Royaume-Uni combattait la menace d’une invasion de l’Allemagne nazie. Pour Steve Brooks, «le Spitfire représente la liberté de l’humanité».

Avec ce tour du monde, Steve Brooks et Matt Jones entendent rendre hommage à ceux qui ont conçu, construit et piloté le Spitfire, et inviter ceux qui le voient à chérir la liberté.

Sur les quelque 20.000 appareils construits, il en reste moins de 250, dont une cinquantaine seulement sont en état de voler, pour la plupart basés au Royaume-Uni.

Pyramides et Grand Canyon

L’expédition, financée en grande partie par un fabricant de montres suisses, comprendra en tout environ 90 étapes à travers l’Amérique du Nord, l’Asie, le Moyen-Orient et l’Europe.

L’avion survolera certains des sites les plus emblématiques du monde: le Grand Canyon (États-Unis), le Mont Fuji (Japon), et certaines des sept merveilles du monde en Égypte et en Grèce.

Il pourrait également survoler la Grande Muraille de Chine et atterrir dans la «ville rose» de Jaipur, en Inde.

«Nous allons voir tant de personnes et tant de pays. J’espère que ce sera un succès», a confié, avant le départ, Matt Jones à l’AFP.

«Voir le Silver Spitfire au-dessus du Golden Gate, de la Statue de la Liberté ou des Pyramides de Gizeh va être fantastique», a abondé Steve Brooks.

«Bijoux» de Mère Nature

D’autant, à en croire le pilote, que voler sur un Spitfire est une expérience à nulle autre pareille. «C’est la plus incroyable des sensations […]. Une fois que vous êtes dedans, vous en faites partie», a-t-il dit. «C’est comme conduire une voiture de collection. Il a une vraie âme».

L’avion est propulsé par un puissant moteur V12 Rolls-Royce Merlin de 27 litres au son «spectaculaire». «Vous avez ce moteur vrombissant qui vous résonne dans tout le corps», a décrit Steve Brooks, premier pilote à avoir volé d’un pôle à l’autre en hélicoptère.

Mais prendre les commandes d’un Spitfire comporte aussi une part de défi: «C’est de la bonne vieille technologie» qui requiert de piloter «au feeling», a-t-il expliqué.

L’équipée devrait revenir à Goodwood le 8 décembre.

Le Spitfire (Mk.IX), un monoplace immatriculé MJ271, a été construit en 1943 par le constructeur britannique Vickers Supermarine à Castle Bromwich (centre de l’Angleterre). Il a participé à 51 missions de combat, escorté des bombardiers, et bombardé en piqué des cibles sur les côtes françaises.

Il était entreposé dans un musée avant d’être remis en état en l’espace de deux ans: ses 80.000 pièces ont été démontées, vérifiées, nettoyées et restaurées. Après avoir décapé la peinture militaire, décision a été prise de laisser les panneaux d’origine, en aluminium étincelant, à nu.

Le voir voler, «c’est comme regarder en l’air, et voir Mère Nature porter des bijoux», s’émerveille Steve Brooks.

Insolite

Franky Zapata réussit son pari de traverser la Manche sur sa machine volante

ST MARGARET’S BAY — À sa seconde tentative, le Français Franky Zapata, surnommé «l’homme volant», a réussi dimanche l’exploit de traverser la Manche debout sur son «Flyboard» en une vingtaine de minutes, après une courte halte à mi-chemin sur un bateau pour ravitailler sa machine volante en kérosène.

L’homme de 40 ans originaire de Marseille (sud-est) avait décollé vers 8h15 (2h15, heure du Québec) de la plage française de Sangatte (nord) dans un vrombissement assourdissant et sous les yeux de plusieurs centaines de curieux, 10 jours après son échec.

Casqué et harnaché, tout de noir vêtu, il s’est envolé vers St Margaret’s Bay côté anglais, qu’il a réussi à atteindre en une vingtaine de minutes en survolant la mer à 15/20 mètres. Cette fois, il s’est «posé facilement sur le bateau, il a changé son sac à dos et est reparti», a indiqué son épouse Krystel.

L’ancien champion du monde et d’Europe de jet-ski s’est posé côté britannique après avoir parcouru les 35 km de détroit debout sur sa machine volante dotée de cinq mini-turboréacteurs qui lui permettent de décoller et d’évoluer jusqu’à 190 km/h, avec une autonomie d’une dizaine de minutes.

Lors de sa première tentative le 25 juillet, 110 ans jour pour jour après l’exploit du Français Louis Blériot, premier aviateur à avoir franchi la Manche, il s’était élancé du même endroit sur sa planche volante, mais avait chuté quelques minutes plus tard dans les eaux anglaises, après avoir heurté la plateforme du bateau de ravitaillement où il voulait se poser.

En raison de la distance, Franky Zapata doit obligatoirement, pour ce challenge auquel il s’est préparé ces six derniers mois, se réapprovisionner en kérosène, qu’il stocke dans son sac à dos.

«La partie la plus complexe, c’est vraiment le ravitaillement», avait-il insisté après avoir été secouru en mer et ramené sur le littoral français par un remorqueur, reconnaissant «une mauvaise appréciation de la difficulté de l’atterrissage».

Pour cette seconde tentative, Franky Zapata et son équipe avaient choisi pour le ravitaillement un bateau «plus grand» positionné dans les eaux françaises.

INSOLITE

États-Unis : une cambrioleuse choisissait ses victimes dans les avis d’obsèques

WASHINGTON — Une Américaine, lectrice assidue des rubriques nécrologiques, est poursuivie en justice pour une série de cambriolages réalisés pendant des enterrements.

Latonia Stewart, 28 ans, a été formellement inculpée cette semaine par un tribunal pour six cambriolages réalisés en 2017 et 2018 dans des quartiers riches de New York, rapportent les médias américains.

D’après le procureur du comté de Westchester, au nord de la métropole, la jeune femme épluchait les avis d’obsèques, localisait où vivaient les proches des défunts et entrait chez eux en brisant les fenêtres pendant les funérailles.

Le 1er mai 2018, la police avait fait le lien entre plusieurs infractions et avait mis sous surveillance une maison, pendant que ses habitants allaient enterrer leur mort.

Les agents avaient suivi et arrêté Latonia Stewart en route vers son domicile. Dans sa voiture, ils avaient retrouvé des bijoux et un marteau. Son bébé était assis à l’arrière.

Quelques mois plus tôt, la police de Cape Cod dans le Massachusetts avait déjà arrêté un homme surnommé «le bandit des obsèques» qui cambriolait le domicile de veuves parties enterrer leurs époux.

INSOLITE

Le record de la plus grosse poutine au monde pulvérisé à Warwick

WARWICK, QC — Le record de la plus grosse poutine au monde a été pulvérisé samedi par des fromageries de Warwick, au Centre-du-Québec — une des nombreuses villes qui se présentent comme le berceau de ce met emblématique, s’il en est, de la cuisine québécoise.

La Fromagerie du Presbytère a annoncé par le biais des réseaux sociaux avoir réussi à assembler une poutine de 3038 kilogrammes, battant haut la main le record de 2000 kilogrammes établi à Trois-Rivières en 2015.

Joint par téléphone en pleine confection de fromage en grains, samedi matin, Sébastien Lemay avait expliqué que 1000 kilogrammes de ces «crottes de fromage» seraient nécessaires pour établir un nouveau record.

Fromage Warwick, dont il est le copropriétaire, s’était divisé la tâche à parts pratiquement égales avec la Fromagerie du Presbytère et la Fromagerie Victoria.

La production de sa part de 320 kilogrammes s’est amorcée vendredi midi et s’est poursuivie jusqu’en début de soirée, samedi, lorsque le fromage et la sauce ont été ajoutés aux frites pour la pesée.

Si le fromage aura pris entre 26 et 28 heures à préparer, la cuisson des 2000 kilos de pommes de terre n’était prévue que deux heures avant le début du service. Pour ce faire, une quarantaine de friteuses ont été installées sur le site de l’événement à saveur caritative.

Vicky Martineau, directrice marketing de la Fromagerie Victoria, était certaine de pouvoir faire tomber le record, puisque la Fromagerie du Presbytère l’avait déjà écrasé, sans même le vouloir, lors de son dernier souper-poutine annuel, mais sous forme de portions individuelles.

Cette fois, une table de plus de 18 mètres de longueur a été montée pour assembler une seule immense poutine, pesée par des balances certifiées sous la supervision d’un représentant de Guinness World Records.

L’objectif des organisateurs était non seulement de concocter une poutine d’au moins 2500 kilogrammes, mais aussi d’en assurer la fraîcheur et le bon goût afin d’en vendre de 6000 à 10 000 portions au profit de la Fondation À Notre Santé de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska.

Insolite

Des pompiers mettent fin au calvaire d’un raton laveur

WASHINGTON — Des pompiers américains ont mis fin au cauchemar d’un raton laveur dont la bouille était coincée dans une grille d’égout depuis plusieurs heures à Newton près de Boston, dans le Massachusetts, ont-ils annoncé jeudi sur Twitter.

«Nous avons pu sauver un raton laveur prisonnier aujourd’hui avec l’aide du centre Waltham Animal Control. Il était coincé depuis un moment mais nous sommes heureux de vous annoncer qu’il est libre».

Selon les médias locaux, les pompiers ont été dépêchés après le signalement d’un cycliste. Suspendu au-dessus des égouts, la tête coincée, l’animal tentait de s’accrocher à la grille avec ses petites pattes.

«Nous avons envoyé un camion de pompiers et nous avons essayé de retirer sa tête de la grille d’égout avec de l’eau et du savon», sans succès, a déclaré le lieutenant de sapeurs-pompiers de la brigade de Newton, Michael Bianchi.

Les pompiers ont ensuite fait appel au service de contrôle des animaux de Waltham qui ont dépêché un vétérinaire et administré un calmant à l’animal, après quoi ont-ils pu extraire sa tête de la grille et mettre fin à son calvaire. L’opération a duré deux heures.

Nous sommes toujours prêts à aider nos compagnons à quatre pattes, c’était une sacrée opération!», s’est réjouie la brigade de pompiers sur Twitter.

«Nous sauvons les citoyens de toutes tailles!!!» a-t-elle ajouté.

Insolite

Inde : des crocodiles dans la ville de Vadodara

VADODARA — Des crocodiles écumaient les rues inondées de la ville indienne de Vadodara, dont les quelque 50 centimètres de précipitations reçus en 24 heures ont causé la mort de cinq personnes, a annoncé vendredi la police locale.

Les eaux restaient par endroits à hauteur de hanche vendredi dans cette ville de l’État du Gujarat (ouest de l’Inde), où la principale gare et la plupart des rues étaient fermées en raison des pluies de la mousson.

Quelque 5000 personnes ont été évacuées de leur maison alors que les eaux ont fait déborder la rivière Vishwamitri infestée de crocodiles, les reptiles se répandant alors dans la ville de 1,2 million d’habitants.

Une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux montre un crocodile attaquant un chien. Il a par la suite été capturé par des défenseurs des animaux.

Selon la police, deux autres incidents avec des crocodiles ont été recensés dans des zones habitées. De nombreux ponts au-dessus de la rivière étaient fermés, coupant du monde de nombreux districts de la ville.

Deux personnes sont mortes électrocutées et deux ouvriers ont péri dans l’effondrement d’un mur fragilisé par les eaux, selon les autorités.

Le corps d’un homme de 60 ans a également été découvert flottant dans l’eau. La cause de la mort n’était pas connue dans l’immédiat.

Les autorités ont dépêché à Vadodara des équipes médicales d’autres parties du Gujarat pour contenir les infections et maladies.

La mousson a coûté la vie à au moins 460 personnes en Inde cette année.

Insolite

Une planète potentiellement habitable découverte dans un nouveau système solaire

MADRID — Une équipe internationale d’astronomes a découvert un nouveau système solaire comprenant une planète qui pourrait être «habitable», a expliqué jeudi à l’AFP un astrophysicien espagnol qui a dirigé les recherches.

Trois nouvelles planètes ont été découvertes en orbite autour de GJ 357, une naine rouge - petite étoile en phase de refroidissement. Elles forment ainsi un système solaire située à 31 années-lumière de la Terre, une distance relativement courte à l’échelle de l’espace, a détaillé Rafael Luque de l’Institut d’astrophysique des îles Canaries.

La découverte a été faite grâce aux données fournies par le satellite TESS de la Nasa, spécialisé dans la recherche d’exoplanètes - situées hors de notre système solaire. La planète la plus éloignée de l’étoile, baptisée GJ 257d, intéresse particulièrement les chercheurs, qui estiment qu’elle pourrait être habitable. Les deux autres sont trop chaudes.

Parmi les critères utilisés pour mesurer l’habitabilité d’une planète figurent un sol rocheux, une taille similaire à la Terre et une distance ni trop petite ni trop grande par rapport à son étoile, pour que la température soit propice à la présence d’eau liquide, un ingrédient-clé pour permettre le développement de la vie.

Étant donné sa distance par rapport à son étoile, assez proche de celle entre Mars et notre Soleil, les chercheurs estiment que les températures sur la planète GJ 257d tournent autour de -53 degrés.

«Cela semble un peu froid à première vue. Mais si l’atmosphère était dense (contrairement à Mars), l’effet de serre réchaufferait la surface et l’eau pourrait être liquide», estime M. Luque.

Les chercheurs pensent que GJ 257d pourrait avoir d’une à deux fois la taille de la Terre. Cette planète n’est pas la première potentiellement habitable à avoir été découverte près de nous.

En 2016, la découverte de Proxima b, située à seulement quatre années-lumière de notre système solaire, avait suscité l’émoi. Le hic dans ces découvertes réside dans la méthode utilisée.

Proxima b et GJ 257d ont été découvertes par la méthode des vitesses radiales, qui consiste à repérer l’oscillation provoquée sur l’étoile par la gravité exercée par une planète en orbite.

Mais selon Rafael Luque, cette méthode ne permet pas de confirmer si la planète est habitable. Pour cela, il faut utiliser la technique du transit, qui permet de mesurer sa taille, puis de calculer sa densité et sa composition (gazeuse ou pas).

Il faut que la planète passe directement entre son étoile et l’observateur, une condition difficile à remplir. Pour Proxima b, ce fut impossible. M. Luque et son équipe vont essayer dans les prochains mois d’observer GJ 257d en «transit» afin de confirmer si la vie pourrait s’y développer ou non.

Mais «la probabilité pour qu’une planète passe devant une étoile dans l’axe de notre vision depuis la Terre est assez petite», souligne-t-il.

Insolite

Une Québécoise à l'hôpital après avoir été attaquée par un ours noir au Labrador

HAPPY VALLEY-GOOSE BAY, T.-N.-L. — Une pagayeuse du Québec qui prenait part à une expédition de groupe sur un lac d'un secteur isolé du Labrador a été blessée à une jambe lorsqu'elle a été attaquée par un ours noir.

La dame a été transportée par la voie des airs à un hôpital de Happy Valley-Goose Bay, à environ 140 kilomètres au nord du lieu de sa mésaventure. Elle se remet de ses blessures et de ses émotions fortes.

L'incident s'est produit plus tôt cette semaine. La station radiophonique terre-neuvienne VOCM rapporte que la dame n'a pas réussi à effrayer l'ours qui l'a mordue à une jambe, lui infligeant une profonde entaille.

Il semble que la victime, dont l'identité et le lieu de résidence au Québec n'ont pas été dévoilés, soit une habituée depuis plus de 30 ans des randonnées nautiques en régions sauvages.

Insolite

Le «plus grand» piano au monde donne le ton en Lettonie [PHOTOS]

VENTSPILS — Pour jouer de l’immense piano vertical, installé en Lettonie, le musicien doit d’abord accéder au balcon de la salle de concert, gravir un escalier presque vertical, et enfin, monter sur une plate-forme où l’attend son tabouret, face au clavier.

Le cadre tout en métal de cet instrument, présenté comme le plus grand du monde par son créateur David Klavins, un Allemand d’origine lettone, atteint six mètres. Il est fixé solidement à un mur de la nouvelle salle de concert de Ventspils (nord-ouest).

Doté de cordes dont les plus longues atteignent 4,7 mètres, l’instrument dispose d’une sonorité profonde et puissante, unique au monde.

«Les oeuvres les plus appropriées pour cet instrument seraient toutes les oeuvres très expressives, par exemple Rachmaninov, Scriabine, mais aussi les sonates de Beethoven, qui sonnent d’une manière totalement nouvelle sur ce piano. Après tout, c’est le public qui jugera ce qu’il aime, mais à mon avis, cet instrument convient à la musique typiquement classique», explique à l’AFP David Klavins.

L’instrument n’a pas encore été officiellement mesuré pour figurer dans le livre Guinness des records.

Insolite

Zone 51: un village du Nevada redoute des hordes d'amateurs de mystères et d'ovnis [PHOTOS]

LAS VEGAS — La copropriétaire d’un motel sur le thème des extraterrestres, situé sur une route du Nevada non loin du mystérieux site de la zone 51 («area 51»), n’a d’abord pas pris au sérieux la publication d’un événement insolite sur Facebook.

Puis, son téléphone a commencé à sonner.

«Cela n’arrête pas, notre téléphone n’arrête pas de sonner», a raconté Connie West, du Little A’le’Inn, au «Sun» de Las Vegas.

Le motel de 10 chambres est l’un des rares commerces de Rachel, une ville de 54 habitants qui gagne de plus en plus en célébrité parmi les passionnés d’aviation et d’ovnis attirés par une annonce pour un événement baptisé «Envahissons la zone 51», prévu le 20 septembre.

Plus d’un million de personnes ont répondu à l’annonce de l’événement, appelant les gens à «courir comme Naruto» à 3 heures du matin dans la zone de tests des forces aériennes américaines dans le désert du Nevada, un lieu qui fait l’objet de plusieurs théories du complot sur les ovnis.

Les personnages de la série animée «Naruto» privilégient un style de course tête vers l’avant, bras vers l’arrière.

«Ils ne peuvent pas nous arrêter tous», blague-t-on dans l’annonce. «Allons voir les extraterrestres.»

À LIRE AUSSI : 1,5 million de personnes planifient envahir la base secrète du Nevada

L’armée met en garde les gens de ne pas essayer d’entrer sur le site autrefois très secret, datant de la guerre froide.

Après avoir refusé pendant des décennies de reconnaître l’existence même de la zone 51, la CIA a déclassifié en 2013 des documents faisant référence à l’installation de 20 700 kilomètres carrés et à sa localisation sur une carte, la situant à proximité du lac Groom.

La base a été un terrain d’essai pour des avions très secrets, dont l’avion-espion U-2 dans les années 1950 et, plus tard, le bombardier furtif B-2.

«Toute tentative d’accéder illégalement à la zone est extrêmement découragée», ont déclaré les forces aériennes dans un communiqué publié par la base Nellis, près de Las Vegas.

Insolite

Déversement de jus de betteraves à Montréal après une collision entre deux camions

La rue Notre-Dame Est a été fermée à la circulation dans les deux directions mardi matin, dans l’est de Montréal, après que deux camions soient entrés en collision près de l’intersection de la rue Dickson.

Selon les premières constatations recueillies par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) auprès de témoins, le conducteur d’un camion-citerne a perdu le contrôle du véhicule dans une courbe et s’est renversé sur le côté, vers 7h.

L’impact a fait éclater la citerne et son contenu, du jus de betterave, s’est aussitôt répandu sur la chaussée.

Le conducteur d’un autre camion qui a voulu éviter de rouler dans la mare de jus de betterave a échoué et a percuté le camion-citerne.

Le conducteur du véhicule qui s’est renversé a été blessé et on l’a conduit à l’hôpital, mais on ne craint pas pour sa vie.

Le jus de betterave étant inoffensif, il n’y a pas eu d’évacuation ou de déploiement d’opération d’urgence environnementale.

Cependant, le SPVM affirme que le nettoyage de la chaussée sera long. La rue Notre-Dame Est est fermée entre les rues Sainte-Catherine Est et de Cadillac, alors que la rue Dickson est fermée entre l’avenue Souligny et la rue Notre-Dame Est.

Des mesures ont été mises en place pour atténuer les inconvénients pour les nombreux automobilistes qui utilisent la rue Notre-Dame Est aux heures de pointe. Le SPVM ne pouvait dire à 7h45 à quelle heure les accès normaux seraient rétablis.

Insolite

Un lance-missiles dans sa valise

La sécurité d’un aéroport américain a fait une curieuse découverte lundi dans une valise enregistrée en soute : un lance-missiles, que son propriétaire a voulu faire passer pour un simple souvenir du Koweït.

Le lance-missiles a été confisqué «tôt ce matin» à l’aéroport international de Baltimore-Washington, à une heure de la capitale américaine, a annoncé la porte-parole de l’agence fédérale chargée de la sécurité dans les transports (TSA). 

Son propriétaire, un Texan, «a expliqué qu’il rapportait un souvenir du Koweït. Peut-être aurait-il dû choisir un porte-clés à la place!» a-t-elle ajouté sur Twitter. 

Selon l’agence, l’homme à expliqué aux autorités qu’il était militaire de profession. 

«Heureusement, l’objet ne marchait pas. Il a été confisqué et livré aux pompiers», a précisé la TSA dans un communiqué, ajoutant que l’homme avait pu prendre son deuxième avion. 

Selon les photos diffusées, il semblerait que le dispositif soit un lanceur de missiles Griffin, «une arme précise, qui provoque peu de dommages collatéraux», selon son constructeur Raytheon. 

Insolite

L'homme volant Franky Zapata va retenter la traversée de la Manche en fin de semaine

LILLE — Le Français Franky Zapata, surnommé «l’homme volant», qui avait échoué jeudi dans sa tentative de traversée de la Manche debout sur son «Flyboard», va retenter son pari «en fin de semaine», a annoncé lundi à l’AFP son entourage.

«Il ne veut pas rester sur un échec. Il retente dès cette fin de semaine. Soit vendredi, soit samedi, soit dimanche. Ce sera en fonction de la météo», a déclaré sa chargée de communication.

«Franky est prêt», a-t-on ajouté. «Il a passé tout le week-end à Marseille à réparer son matériel» électronique, endommagé lorsque «l’homme volant» est tombé dans la mer, dans les eaux anglaises, après avoir heurté la plateforme du bateau où il devait se ravitailler en kérosène.

Quand M. Zapata aura représenté son dossier, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a indiqué à l’AFP que, «a priori», elle n’émettrait pas d’avis défavorable et qu’il pourrait, s’il le souhaite, se ravitailler dans les eaux françaises.

«On fera en sorte que des moyens se rapprochent, mais ils ne lui seront pas dédiés», a ajouté une porte-parole. Un hélicoptère de l’armée de l’air avait notamment survolé la zone de départ jeudi et le remorqueur militaire «L’Abeille Languedoc» avait récupéré Franky Zapata et l’avait ramené sur le littoral français.

Tentant cette traversée d’environ 35 km de la Manche, 110 ans après l’exploit du Français Louis Blériot, premier aviateur à avoir franchi le détroit, Franky Zapata avait décollé jeudi de la plage de Sangatte (nord de la France).

Champion d’Europe et du monde de jet-ski, cet homme de 40 ans originaire de Marseille (sud-est) devait se poser une vingtaine de minutes plus tard côté anglais à St Margaret’s Bay.

Le «Flyboard», une machine volante autonome alimentée en kérosène stocké dans son sac à dos, est doté de cinq mini-turboréacteurs qui lui permettent de décoller et d’évoluer jusqu’à 190 km/h debout dans les airs, avec une autonomie d’une dizaine de minutes.

Le 14 juillet, lors du défilé militaire de la fête nationale française sur les Champs-Élysées, Franky Zapata avait offert un spectacle futuriste: fusil en main, il avait volé à plusieurs dizaines de mètres du sol sur son invention.

Cette invention a été exhibée fin 2018 au Forum Innovation Défense de Paris: lors d’une démonstration des forces spéciales, le Flyboard Air avait été utilisé comme plateforme pour un tireur d’élite positionné en appui de commandos partis à l’assaut depuis des embarcations sur la Seine.

Cette plateforme volante intéresse les forces spéciales françaises, qui y voient du «potentiel pour un emploi dans les opérations spéciales en zone urbaine».

INSOLITE

Un enfant de 5 ans sauve 12 personnes d’un incendie à Chicago

CHICAGO — Un garçon de cinq ans aurait sauvé 12 personnes d’un incendie qui a ravagé une maison de Chicago dans la nuit de vendredi à samedi.

Les résidents racontent que Jayden Espinosa a été réveillé par la fumée et les flammes peu avant 4 h. Il aurait alors alerté les autres du danger.

Sept adultes et six enfants vivaient dans cette maison de brique de deux étages et demi. Personne n’a été blessé.

«Je ne crois pas que nous aurions survécu sans la présence d’esprit de l’enfant», a déclaré Nicole Peeples.

Elle ajoute qu’elle n’avait senti aucune fumée et que le détecteur d’incendie ne s’est pas déclenché. «Je suis si heureuse qu’il ait été là.»

Le service des incendies enquête sur les causes du sinistre.

La maison est une perte totale.

Insolite

Un passager déguisé en clown déclenche une bagarre sur un paquebot

LONDRES — Six personnes ont été agressées à bord d'un paquebot de la compagnie P&O Cruises après qu'un passager déguisé en clown a déclenché une bagarre, ont rapporté des médias britanniques.

Selon Richard Gaisford, un journaliste de la chaîne ITV qui était à bord du navire parti de Bergen, en Norvège, à destination de Southampton, en Angleterre, l'équipe de sécurité a dû se précipiter vers le buffet-restaurant pour mettre fin à une rixe survenue au cours de la nuit.

Il a écrit un micromessage relatant que la bagarre s'est amorcée lorsqu'un «passager déguisé en clown» a dérangé un groupe de passagers.

Un porte-parole de P&O Cruises a indiqué que tous les passagers étaient débarqués du paquebot Britannia et que la police menait une enquête.

La police a rapporté avoir fait deux arrestations.

Insolite

En Australie, une ambulance va réaliser les dernières volontés de ses patients

SYDNEY — Inspiré par le geste d’ambulanciers qui avaient amené une femme mourante à la plage sur le chemin de l’hôpital, un État australien a annoncé la mise en place d’un véhicule dédié aux dernières volontés des patients en fin de vie.

Fin 2017, des ambulanciers de l’État du Queensland, dans le nord-est de l’Australie, avaient fait un détour sur le chemin de l’hôpital à la demande d’une patiente qui voulait voir l’océan une dernière fois avant de mourir.

Une photographie illustrant ce moment montre un secouriste à Hervey Bay, à 300 km au nord de Brisbane, à côté d’un brancard, le regard dirigé vers l’océan.

Cette semaine, le gouvernement local du Queensland a annoncé qu’une ambulance hors service serait réaffectée. Elle servira désormais à respecter les dernières volontés des patients malades en rendant par exemple visite à leurs enfants, petits-enfants ou en allant au musée.

«Réaliser les dernières volontés des gens constitue un défi, car les patients peuvent avoir des difficultés à marcher, se tenir assis, ou respirer sans oxygène et appareils médicaux», a déclaré le ministre de la Santé du Queensland Steven Miles dans un communiqué.

Cette initiative inédite en Australie prend exemple sur un programme néerlandais.

«Le programme Ambulance Wish Queensland va permettre à des volontaires dotés d’une formation médicale, grâce à des ambulances et du matériel adapté, d’aider des personnes à réaliser leurs voeux sereinement et en toute sécurité», ajoute Steven Miles.

Insolite

Coincés dans un conteneur de cocaïne en pleine canicule, ils appellent la police

BRUXELLES - Ils craignaient d’étouffer dans un conteneur fermé en pleine canicule: deux hommes soupçonnés de réceptionner de la cocaïne sur le port d’Anvers (Belgique) ont appelé la police pour les libérer de ce piège, avant d’être interpellés.

Les deux hommes, âgés de 24 et 25 ans, ont été écroués jeudi après avoir été déférés devant un juge d’instruction, a annoncé le parquet d’Anvers dans un communiqué.

Les faits se sont produits mercredi sur un des quais du gigantesque port de commerce, considéré comme le principal point d’entrée en Europe de la cocaïne d’Amérique du sud.

En milieu de matinée, la police d’Anvers reçoit sur son numéro d’urgence un appel provenant de deux hommes se disant «piégés» dans un conteneur métallique à l’intérieur duquel «ils retiraient de la drogue», selon le communiqué du parquet.

Il faut près de deux heures pour les localiser sur le port.

En ouvrant le conteneur, les policiers, bras tendus, arme au poing, découvrent deux hommes torse nu, qui se laissent maîtriser au sol sans opposer de résistance, d’après une vidéo de l’intervention qui circulait sur les réseaux sociaux.

Des employés du port leur arrosent la nuque avec des bouteilles d’eau pour les soulager de la chaleur, alors que les températures ont parfois dépassé mercredi les 40°C en Belgique.

La quantité de drogue retrouvée dans le conteneur n’a pas été précisée par le parquet qui a simplement évoqué «un lot de cocaïne». Des centaines de kilos de cocaïne, selon le journal local Gazet van Antwerpen.

Les suspects sont tous deux originaires de l’agglomération d’Anvers.

Plus de 50 tonnes de cocaïne ont été saisies en 2018 dans le port d’Anvers, soit le plus gros volume jamais enregistré sur le site, selon des chiffres officiels.

Depuis 2014, les quantités annuelles saisies ont été multipliées par six.

Anvers est le deuxième port d’Europe pour le trafic de marchandises après Rotterdam (Pays-Bas).

Insolite

La traversée de la Manche en Flyboard se termine dans l’eau pour Franky Zapata [PHOTOS]

SANGATTE - Le Français Franky Zapata, «l’homme volant» qui avait décollé jeudi matin près de la plage de Sangatte (nord-ouest de la France) debout sur son «Flyboard», a échoué à traverser la Manche en tombant en mer au moment où il devait se ravitailler, avant d’être secouru.

Selon plusieurs sources, M. Zapata est tombé dans les eaux anglaises juste à côté du bateau de ravitaillement en kérosène et a été secouru. Il était conscient au moment de l’intervention pour l’extraire de l’eau, selon une conversation radio entendue par une journaliste de l’AFP.

«Il va bien et il est en train d’être ramené sur le littoral. Il a été secouru par les plongeurs du bateau. Il a rassuré son épouse qu’il a eue au téléphone», a déclaré à l’AFP le maire de la ville française de Sangatte, Guy Lallemand.

«Il y a eu un souci au niveau du ravitaillement entre les eaux françaises et anglaises. Du coup, il n’a pu effectuer la procédure. Donc la traversée de la Manche est annulée», a sobrement déclaré une porte-parole de l’équipe Zapata, en refusant de confirmer explicitement sa chute.

Peu après la nouvelle de la chute, l’ambiance était pesante sur la plage de Sangatte. L’équipe était en train de remballer le matériel, le public était en partance.

À LIRE AUSSI : «L’homme volant» Franky Zapata à l’assaut de la Manche sur son «Flyboard» 

Pour effectuer cette traversée d’environ 35 km de la Manche, 110 ans après l’exploit du Français Louis Blériot, premier aviateur à avoir franchi le détroit par les airs, Franky Zapata devait ravitailler sa machine volante en kérosène à 18 km des côtes françaises.

Champion d’Europe et du monde de jet-ski, cet homme de 40 ans originaire de Marseille (sud-est) misait sur une traversée d’une vingtaine de minutes pour effectuer la traversée et rallier les côtes anglaises dans la zone de St Margaret’s Bay, en volant à environ 140 km/h et à 15 ou 20 mètres au-dessus de l’eau.

Vers 07h05 GMT, debout sur une sorte de plateforme, les pieds solidement coincés comme dans des chaussures de snowboard, il avait décollé à la verticale, dans un vrombissement assourdissant, d’un stationnement proche de la plage de Sangatte-Blériot-Plage, devant plusieurs dizaines de curieux qui applaudissaient et une importante équipe de production.

Le «Flyboard», une machine volante autonome alimentée en kérosène stocké dans son sac à dos, est doté de cinq mini-turboréacteurs qui lui permettent de décoller et d’évoluer jusqu’à 190 km/h debout dans les airs, avec une autonomie d’une dizaine de minutes.

+

Insolite

La Jordanie inaugure un musée militaire sous-marin en mer Rouge [PHOTOS]

AQABA - Des chars coulés, un transport de troupes et un hélicoptère submergé: la Jordanie a ouvert mercredi son premier musée militaire sous-marin au large de sa côte en mer Rouge.

Le royaume espère que les 19 pièces de matériel militaire désarmées, coulées à une profondeur allant jusqu’à 28 mètres, attirera les touristes vers les sites de plongée déjà populaires à Aqaba.

Le Site de plongée du musée militaire sous-marin comprend plusieurs chars, une ambulance, une grue militaire, un transport de troupes, une batterie anti-aérienne, des fusils et un hélicoptère de combat, a indiqué l’Autorité de la zone économique spéciale d’Aqaba (ASEZA).

Les pièces coulées ont été «positionnées le long des récifs coralliens imitant une formation tactique de combat», selon le communiqué d’ASEZA.

Le site veut offrir «un nouveau type» d’expérience de musée, combinant «sports, environnement et expositions», pour personnes faisant de la plongée ou du tuba et visiteurs à bord de bateaux à fond de verre, ajoute-t-il.

Le lancement a été marqué par une cérémonie animée par la bande musicale des Forces armées jordaniennes et un groupe de folklore local, selon des photographes de l’AFP sur place.

La mer Rouge, côte sud du royaume, est populaire parmi les plongeurs attirés par ses récifs coralliens, qui sont dans un état relativement bon en dépit de l’appauvrissement global des récifs causé par le réchauffement climatique.

L’ASEZA a dit avoir enlevé «le matériel dangereux» des pièces immergées pour protéger l’écosystème marin.

Elle a ajouté que le musée permettrait la création de récifs artificiels et la réhabilitation des récifs naturels de la zone en «attirant les visiteurs vers un site alternatif» loin des autres.

+

Insolite

Une des premières paires de Nike vendue 437 500 $

NEW YORK — Une des premières paires de chaussures de sport jamais produites par l’équipementier américain Nike a été vendue mardi pour 437 500 $ lors d’enchères en ligne organisées par Sotheby’s, un record mondial pour des espadrilles.

La «Moon Shoe» était destinée à des concurrents des sélections américaines d’athlétisme pour les Jeux olympiques de 1972. La paire vendue mardi, la seule parmi les 12 exemplaires connus qui n’ait jamais été portée, était estimée entre 110 000 et 160 000 $.

Acheteur canadien

Le précédent record avait été établi en 2017 par une paire de Converse Fastbreak portée par la vedette américaine du basketball Michael Jordan lors de la finale olympique de 1984 à Los Angeles, adjugée à 190 373 $ lors d’enchères organisées par la maison SCP Auction.

L’acquéreur de la «Moon Shoe» est un entrepreneur canadien de 61 ans, Miles Nadal, qui a prévu d’exposer la paire dans son musée privé de Toronto, le Dare to Dream Automobile Museum, selon un communiqué publié mardi par Sotheby’s.

La «Moon Shoe» faisait initialement partie d’un lot de 100 paires proposé lors de la vente en ligne de Sotheby’s en partenariat avec le site spécialisé Stadium Goods, mais Miles Nadal avait acquis les 99 autres la semaine dernière pour 850 000 $, un record pour une collection d’espadrilles.

L’entrepreneur souhaitait également acquérir la paire de «Moon Shoe», mais son propriétaire avait préféré attendre la fin prévue de la vente, mardi. Miles Nadal a donc fini par réunir les 100 paires.

Selon la légende, l’entraîneur américain d’athlétisme Bill Bowerman, cofondateur de Nike, aurait eu l’idée de la semelle en coulant du caoutchouc dans la machine à gaufre de sa femme.

La «Moon Shoe» doit ainsi son nom à la ressemblance entre les traces laissées par cette nouvelle chaussure et les empreintes des astronautes américains sur la Lune.

Insolite

Cascadeurs recherchés pour former les gardes-frontières canadiens au «recours à la force»

OTTAWA — L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) recherche des acteurs-cascadeurs qui voudraient se faire passer les menottes, fouiller et frapper, dans le cadre de la formation des recrues.

L’agence a mis en ligne des documents d’appel d’offres pour le Collège de l’ASFC à Rigaud, en Montérégie, entre Montréal et Ottawa.

Les documents décrivent la manière dont les acteurs-cascadeurs pourront simuler jusqu’à 15 situations par jour, afin d’aider l’agence à évaluer les compétences des nouveaux gardes-frontières.

Pour évaluer la compréhension des stagiaires en matière d’usage de la force, l’ASFC a donc besoin des services d’un à neuf acteurs-cascadeurs par jour pour participer à des «scénarios de recours à la force».

«L’acteur-cascadeur sera maîtrisé au moyen de menottes, d’une technique de contrainte par la douleur ou de contrôles articulaires, frappé du poing ou du pied par les candidats ou avec un bâton défensif de formation», lit-on dans l’appel d’offres. «L’acteur-cascadeur sera aussi mis au sol à partir d’une position assise ou debout, ce qui peut se faire par la tête, le cou ou les bras.»

L’ASFC s’engage quand même à fournir tout le matériel des scénarios, notamment l’équipement de sécurité porté par l’acteur - «casque, protège-cou et coquille». Les acteurs devront par ailleurs éviter de se lier avec une recrue ou un membre du personnel de l’ASFC, afin que leur relation demeure «uniquement professionnelle».

L’appel d’offres pour le contrat d’un an, dont la valeur n’est pas précisée, prend fin au début du mois de septembre.