L'ancienne usine de Graphic Packaging.

Infraction de 1000 $  contre Graphic Packaging

Graphic Packaging, l'ex-propriétaire de l'ancienne cartonnerie Cascades, à Jonquière, n'a toujours pas fourni l'étude de caractérisation des sols qu'elle devait remettre au gouvernement à la fin de l'été. Devant ces délais non respectés, le ministère de l'Environnement et du Développement durable a sanctionné la compagnie, en lui remettant un constat d'infraction de... 1000 $.
C'est le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, qui a appris cette nouvelle information, mercredi, alors que le dossier se retrouvait en commission administrative publique, à l'Assemblée nationale. Le député en a profité pour faire un suivi auprès du ministère de l'Environnement et il est « tombé en bas de sa chaise » lorsqu'il a appris le montant de la sanction imposée à Graphic Packaging. 
« Un avis de non-conformité avait été envoyé à la compagnie le 21 août dernier, puisque Graphic Packaging n'avait toujours pas réalisé et remis son étude de caractérisation des sols. Devant cela, le ministère a imposé une sanction administrative pécuniaire (SAP), qui a été envoyée à Graphic le 31 août. Le montant est de 1000 $ ! Je n'en revenais pas, c'est absolument ridicule », a affirmé le député péquiste. 
Le ministère ne pouvait toutefois émettre une sanction plus élevée, puisqu'il doit se fier à la charte des SAP. Dans le cas d'un défaut technique, comme celui de ne pas avoir réalisé d'étude de caractérisation des sols, la sanction maximale est de 1000 $. 
« Je comprends, mais c'est loin d'être dissuasif pour une telle compagnie. Mille dollars, ce n'est rien. Heureusement, ça donne le signal que la machine est lancée contre Graphic Packaging. La prochaine étape pourrait être une poursuite pénale et, dans de tels cas, les sanctions pourraient s'élever à six millions de dollars. Je vais continuer à talonner le ministère pour que des actions soient prises. Ça fait assez longtemps que le dossier traîne », a indiqué M. Gaudreault. La production d'une étude de caractérisation des sols est la première étape pour une réhabilitation du site, comme ce fut le cas, par exemple, avec les terrains de la Consol, à La Baie. 
Graphic Packaging, qui avait acheté la cartonnerie de Jonquière des mains de Cascades, a fermé l'usine le 13 juillet 2015. Plus de deux ans plus tard, l'usine désaffectée trône toujours sur les terrains. Depuis, une dizaine d'incendies criminels y ont été allumés et un homme est décédé sur les lieux. Aucune mesure de sécurité n'a encore été appliquée pour empêcher l'accès au site. 
Le député Sylvain Gaudreault avait également interpellé le ministre de la Sécurité publique, mais avant de connaître l'état des sols du terrain, il est bien difficile de faire bouger les choses, a-t-il expliqué.