Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, promet que le prochain budget inclura de l’argent frais pour soutenir les infirmières qui dispensent des soins à domicile.

Infirmières à domicile: le ministre Barrette promet d’agir

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, promet de l’argent frais pour aider les infirmières du réseau œuvrant en soins à domicile. Il assure que le prochain budget inclura des sommes qui permettront de mieux soutenir les équipes en place et de les doter d’équipements technologiques.

Récemment, une infirmière en maintien à domicile à l’emploi du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a lancé un cri du cœur dans les pages du Quotidien. Sous le sceau de la confidentialité, la professionnelle de la santé, qui se rend chaque jour au domicile de ses clients, a fait état d’un épuisement généralisé au sein des équipes CLSC et a attiré l’attention sur le taux d’absentéisme élevé. Au 10 décembre 2017, le quart de ces infirmières étaient absentes pour des raisons de maladie.

Questionné à ce sujet vendredi, en marge d’une conférence de presse tenue à l’hôpital de Chicoutimi, Gaétan Barrette a assuré que des mesures concrètes sont prévues pour faciliter le travail de ces infirmières. 

« Il y a une manière pour améliorer la situation et c’est d’investir. Quand j’ai investi 68 millions $ l’an dernier dans les soins à domicile exclusivement, c’était pour mettre en place des équipes complètes, “staffées” correctement pour que, justement, la charge de travail soit tolérable compte tenu de l’ampleur des services à donner. Ce n’est pas mon dernier investissement », a promis le ministre. 

Gaétan Barrette n’a pas fourni de chiffres, mais confirme que les enveloppes seront bonifiées. 

« Il va y avoir des budgets additionnels. La consigne est donnée à tous les CISSS et CIUSSS de développer les équipes. On a un modèle qui est éprouvé depuis des années et il fonctionne parfaitement. Je vous dis à 100 pour cent que j’investis de l’argent supplémentaire », a-t-il renchéri.

Outils technologiques

Quant aux outils technologiques mis à la disposition des infirmières en soins à domicile, qui n’ont pas d’ordinateur portable ni de cellulaire et qui fonctionnent encore avec un téléavertisseur, Gaétan Barrette promet d’agir. 

« Ça, c’est l’élément premier qui a été demandé par les équipes au forum sur les soins à domicile. Je leur ai demandé : “si j’ai à faire une chose, à part mettre des équipes en place, qu’est-ce que je devrais faire ? ”. Ils m’ont dit tablette, téléphone et dossier électronique. Je les comprends. J’ai reçu le message et je vous dis que j’ai compris », a-t-il martelé.

Le ministre de la Santé du Québec qualifie le maintien à domicile de « quintessence du travail multidisciplinaire ». 

« J’ai beaucoup d’espoir là-dedans. Les 68 millions $ de l’an dernier ne peuvent pas aller ailleurs et ce ne sont pas les dernières sommes que je vais investir, au contraire », a conclu Gaétan Barrette.