Richard Turcotte et Ève-Marie Lortie n’avaient que de bons mots pour le Festival des vins de Saguenay. Ils sont en compagnie du cofondateur Charles Boudreault.

Incontournable Festival des vins de Saguenay

Chaque année, s’il y a un événement incontournable pour les animateurs Ève-Marie Lortie et Richard Turcotte, c’est le Festival des vins de Saguenay. Selon les deux habitués du week-end vinicole, il s’agit du « meilleur festival des vins au monde ». Le festival se poursuit Samedi de 14 h à 21 h sur la rue Racine.

L’animatrice de Salut Bonjour week-end, Ève-Marie Lortie, ne compte plus ses présences à l’événement, qui attire entre 40 000 et 50 000 personnes annuellement. « C’est une histoire de plaisir. »

La souriante Arvidienne est claire ; pas besoin de voyager pour goûter des vins. « Tu es sur la rue Racine et tu voyages autour du monde », dit-elle, en commentant la sélection de vins.

Elle avait quelques conseils pour les gens qui hésitent à participer. « Il ne faut pas se casser la tête. C’est une mentalité de « venez nous voir », dit-elle. Pas besoin d’être un grand connaisseur. Vivez l’expérience ! »

Elle a même développé quelques trucs avec les années, qu’elle recommande aux gens pour se souvenir des produits qu’ils aiment. « Moi, je prends les étiquettes en photo pour m’en souvenir. Il faut aussi s’inviter dans les discussions et écouter. On apprend plein de choses sur les produits en écoutant les gens. »

De son côté, l’animateur de radio Richard Turcotte s’est développé une passion pour le vin depuis quelques années, une passion qu’il a entretenue en côtoyant son ami et chroniqueur vin, Philippe Lapeyrie, qui agit également comme porte-parole du festival. « Il y a un lien commun qui unit les gens qui aiment le vin : ils aiment la vie. »

Ce qui a marqué Richard Turcotte à chacune de ses visites, c’est la bonté des gens de la région. « Je suis en amour avec les gens du Saguenay. Ils sont vraiment gentils, ils viennent nous parler. Les gens sont heureux d’être ici, et nous aussi ».

Lui aussi invite les gens à venir découvrir des vins, peu importe leur niveau de connaissance. « Les vignerons sont ici pour guider les gens. Ils écoutent et conseillent les gens. Tout le monde a des goûts différents, mais l’important, c’est qu’on passe du bon temps », explique-t-il, un verre de vin à la main.

Une température idéale

Bien que les festivaliers souhaitent du beau temps, le cofondateur du Festival des vins de Saguenay Charles Boudreault explique qu’un temps frais et nuageux comme vendredi est excellent pour le vin. « C’est beaucoup plus facile pour les artisans de contrôler la température de leurs produits et par le fait même, leur qualité. L’expérience sensorielle est bonifiée. »