Mario Gagnon aurait incendié le bateau d'une personne dans le but de se venger, au printemps dernier

Incendie criminel

L'Almatois Mario Gagnon fait face à des accusations d'incendie criminel et harcèlement. L'homme de 55 ans est soupçonné d'avoir intentionnellement mis le feu à un bateau au printemps dernier, dans le rang Melançon. L'embarcation a été complètement détruite, mais l'incendie n'avait fait aucun blessé.
Au moment du crime, le bateau se trouvait dans la cour d'une résidence d'Alma. Gagnon connaissait le propriétaire des lieux. C'est par esprit de vengeance que le quinquagénaire aurait allumé l'incendie. À ce stade-ci des procédures, il a toutefois été impossible d'en savoir davantage sur les motifs du geste.
Gagnon devait plaider coupable, hier matin, au palais de justice d'Alma, mais la cause a été remise au 4 mars. Mario Gagnon devrait à ce moment reconnaître ses gestes, a confirmé son avocat, Me Jean-Marc Fradette.
L'homme de 55 ans demeure en liberté pendant la durée des procédures.