Inacceptable, selon Jean Tremblay

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, n'est pas satisfait de la façon dont les rues sont entretenues dans certains secteurs de la ville depuis le début de l'hiver.
Lors d'une courte intervention sur le site «Ville en action», le maire a soutenu qu'il n'est pas content de la façon dont le déneigement est effectué tout en affirmant qu'il ne faut pas perdre le contrôle. Il ajoute que dans le cadre du plan de déneigement, des travaux seront effectués au cours des prochains jours.
En entrevue, M. Tremblay affirme qu'après s'être informé auprès du service des plaintes provenant des citoyens, 75% d'entre elles sont issues d'un secteur en particulier. Il a refusé de préciser lequel, affirmant ne pas vouloir attiser l'appétit des médias. «J'ai fait le tour de la ville et dans ce secteur, c'est carrément inacceptable. C'est mal fait. J'ai rencontré la direction de la ville et c'est supposé se corriger dans les prochains jours. Il y a des bornes-fontaines qui ne sont pas déneigées.»
Depuis le début de l'hiver qui compte plusieurs tempêtes à son actif, les citoyens ont pu remarquer que la neige continue de s'entasser en bordure des rues résidentielles, réduisant la surface de roulement, et que les souffleuses et camions se font rares pour effectuer le ramassage. Sur ce sujet, M. Tremblay a été informé qu'il y a eu bris de machinerie et que les souffleuses arrivent toujours après les tempêtes, mais ajoute du même souffle qu'il n'y a pas de raison pour un mauvais entretien.
De son côté, le président de l'arrondissement de Jonquière, Bernard Noël, déclare ne pas être satisfait lui non plus de la façon dont les choses se déroulent puisque dans certains secteurs, les automobilistes ont des problèmes à circuler et à se stationner tandis qu'avec la rentrée des classes, il s'avère nécessaire de déneiger les trottoirs. «J'ai obtenu la confirmation ce matin comme quoi les souffleuses allaient être au travail. Elles ont procédé à certains endroits où il y avait plus d'accumulations, mais il faut qu'il ait de la place pour placer la neige», déclare M. Noël.
Interrogé afin de savoir si les budgets consacrés au déneigement sont en croissance, stables ou en diminution, M. Noël n'était pas en mesure de répondre. Il ajoute qu'avec le développement de nouveaux quartiers résidentiels, Saguenay doit déneiger de nouvelles rues supplémentaires.
Budget stable
Le président du Conseil du trésor, Jean-Yves Provencher, précise que les sommes consacrées à l'enlèvement de la neige se situent à 10,5 M$ annuellement, un budget relativement stable depuis la fusion. «Si on inclut les camions, les garages, tous les contrats et ce qui se fait en régie, c'est 17 M$».
M. Provencher mentionne que bon an mal an, avec les précipitations de neige moyennes, Saguenay réussit à offrir le service actuel. M. Provencher a rappelé qu'au début de la fusion, le comité de transition avait retranché 600 000$ au budget de déneigement, une situation qui a été corrigée par la suite avec l'ajout d'un demi-million$.