Importants dommages provoqués par l'eau à Hébertville

Après une tornade l’an dernier, les inondations cette année. Le secteur du mont Lac-Vert, à Hébertville, a été touché par un important coup d’eau, samedi après-midi, causé par les fortes pluies.

Selon les témoignages recueillis sur place, une intense averse s’est abattue pendant environ une heure. Vers 14h, le ruisseau qui coule tout près du chemin de l’Érablière est sorti de son lit, provoquant d’importants dégâts au voisinage. Un torrent d’eau a déferlé, avant de se résorber. Les dommages ont été limités, mais il faut dire que des résidants l’ont échappé belle. Le chemin du Vallon, qui mène à la Station du Mont Lac-Vert, était devenu difficile d’accès en raison de la présence de débris.

Un bon samaritain a utilisé une pelle mécanique pour créer un chemin en direction opposée d’un chalet installé en bordure du ruisseau sur le chemin de l’Érablière, sans quoi la boue, les roches et les branches d’arbres auraient causé des dommages. Les employés de la municipalité d’Hébertville sont aussi intervenus rapidement. Selon des résidants, le débit du cours d’eau n’a jamais été aussi élevé, ni même lors de la crue printanière.

Un chemin secondaire, utilisé par les cyclistes et les marcheurs, a notamment été sectionné. Un imposant ponceau n’a pas résisté et il s’est retrouvé plusieurs mètres plus loin. Une bonne partie du chemin de l’Érablière a été rongé par le ruissellement. Selon les témoignages, l’eau avait atteint au moins deux pieds en plein milieu du chemin en gravier, au plus fort de l’événement.

Les eaux de pluie, qui ont dévalé la montagne, seraient en cause. Un barrage de castors serait situé plus haut et la forte pluie aurait provoqué un débordement. Il n’a toutefois pas été possible de valider ces informations auprès de la municipalité d’Hébertville, mais ces données faisaient partie des hypothèses.

Sans vouloir porter le blâme sur les décideurs municipaux, des résidants ont indiqué qu’un ponceau était bloqué depuis quelque temps en bordure du chemin de l’Érablière, ce qui n’a pas aidé. 

La directrice générale par intérim d’Hébertville, Kathy Fortin, était présente sur place pour constater les dégâts. Elle était soulagée de voir que les dégâts étaient surtout matériels, ajoutant qu’elle n’avait pas vu pareille situation depuis le Déluge en 1996.

Aux dires de certains témoins, la pente numéro neuf de la Station du Mont Lac-Vert aurait été fortement endommagée après avoir été grugée par l’eau. Il n’a pas été possible de communiquer avec les responsables de la station samedi, mais ils ont publié un message sur leur page Facebook, partagé près de 70 fois en trois heures.

«Attention, le secteur du Mont Lac-Vert est fermé jusqu’à nouvel ordre. Les précipitations de pluie ont gravement touché le chemin du Vallon, donc l’accès est impossible pour les utilisateurs pour le moment. Merci de votre compréhension», ont écrit les responsables de la page.

Les vents l’an dernier

C’est la deuxième fois en deux ans que ce secteur est durement frappé par les intempéries. Le 19 juin, une tornade avait causé d’importants dégâts. Des maisons avaient même été rasées par la force des vents. Encore à ce jour, des bouleaux matures sont couchés, signe que la nature s’est déchaînée il y a à peine 13 mois.