La randonnée de manifestation prévue samedi à L'Étape a été annulée.

Importante rencontre prévue lundi

Le boycott de l'Étape lancé par le Club des motoneigistes du Lac-Saint-Jean est suspendu. Une rencontre prévue lundi prochain entre la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), les motoneigistes et le concessionnaire de l'Étape, Jean-François Abraham, annoncerait un dénouement à l'impasse concernant la construction d'un relais dans le secteur du mont Apica.
« Il y a une rencontre positive qui s'en vient, donc on suspend le boycott. La Sépaq nous a dit que le promoteur était ouvert et que tout le monde voulait travailler à trouver des solutions. Ça nous a rassurés et nous sommes très optimistes », exprime Daniel Perron, responsable des communications du club de motoneigistes.
Le litige a débuté lorsque les motoneigistes, financés par le milieu et le gouvernement fédéral, ont confirmé la construction d'un relais dans le secteur du mont Apica pour remplacer la roulotte de chantier qui accueille temporairement les motoneigistes. Une clause d'exclusivité accordée par la (SÉPAQ), et qui garantit au promoteur Jean-François Abraham l'absence de concurrence dans la Réserve faunique des Laurentides pendant les 50 prochaines années a cependant obligé le club de motoneigistes à mettre le projet sur la glace.
Pour dénoncer la situation, des motoneigistes devaient se rendre à l'Étape, samedi, pour manifester.
« Cette randonnée ou manifestation est annulée. Les gens peuvent quand même y aller, mais ça sera un ralliement positif », soutient M. Perron.