Immatriculations personnalisées au Québec

Le ministre des Transports du Québec, Sylvain Gaudreault, annoncera jeudi après-midi qu'à partir du mois de septembre 2015, les automobilistes du Québec pourront acquérir des plaques d'immatriculation personnalisées.
Le gouvernement ira en appel d'offres pour trouver un partenaire privé qui se chargera d'émettre les plaques selon les normes de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ). Le ministre Gaudreault et député de Jonquière devra modifier le Code de la sécurité routière pour aller de l'avant dans ce dossier.
Les automobilistes pourront ainsi choisir une séquence de sept caractères maximum pour «créer» leur plaque d'immatriculation. Le coût estimé pour l'acquisition d'une plaque personnalisée n'est pas encore déterminé et sera établi en fonction des appels d'offres, mais il en coûte entre 150$ et 200$ pour une plaque personnalisée aux États-Unis, une cible que vise le ministère des Transports.
Au début de l'année 2013, le ministre Gaudreault avait demandé au personnel du ministère de se pencher sur la question et d'évaluer la possibilité d'émettre des plaques personnalisées pour les automobiles.
Des informations à l'effet que toutes les combinaisons de trois lettres et trois chiffres ABC 123 ou 123 ABC allaient bientôt être épuisées, a sans doute accéléré la réflexion dans ce dossier. Le nombre de caractères sur une plaque sera limité à sept et le mode d'attribution sera déterminé par le partenaire privé en collaboration avec la SAAQ, dans le respect de la réglementation.
Actuellement, avec la combinaison de trois lettres et de trois chiffres, il y a une exclusion pour les combinaisons de lettres FLQ, LSD, MTS, RAT, SEX... ainsi que pour les lettres O, I et U qui sont trop semblables aux chiffres 0 et 1 et à la lettre V, pour éviter la confusion des policiers lors d'identification.