Depuis mercredi soir, la page Facebook du Parti des citoyens montre la nouvelle appellation que le parti entend utiliser d'ici la fin de la campagne. Cependant, le président du PCS, René-Philippe Harvey, ne pouvait dire jeudi si une demande officielle allait être déposée auprès du Directeur général des élections du Québec.

Image du PCS: une «cassure» avec Jean Tremblay

Le Parti des citoyens de Saguenay (PCS) fera désormais campagne en ajoutant à son nom Équipe Dominic Gagnon, une façon de faire « une cassure » avec le maire Jean Tremblay. Selon le nouveau chef, le nom du PCS « n'est pas ce qu'il y a de plus populaire. »
La nouvelle image et le nouveau slogan, « Une nouvelle génération », ont été dévoilés sans grande pompe sur la page Facebook du PCS, mercredi en soirée. La photo de couverture montre un logo et le nom du PCS en petit, au-dessus d'Équipe Dominic Gagnon et du nouveau slogan. La photo de profil est celle de Dominic Gagnon.
« C'est la nouvelle stratégie. Le PCS n'est pas ce qu'il y a de plus populaire dans la population. C'est très associé à Jean Tremblay. On fait une cassure. On veut mettre l'emphase sur l'équipe. C'est l'idée du renouveau. L'emphase va être mise sur l'Équipe Dominic Gagnon plutôt que le Parti des citoyens. Ce qui est très important, c'est le chef qui change », a révélé le chef du PCS, Dominic Gagnon, lors d'un entretien téléphonique avec Le Quotidien.
Le président du parti, René-Philippe Harvey, n'a pu confirmer si une demande officielle allait être déposée auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) pour officialiser le changement de nom. « On ne l'a pas encore analysé », a-t-il répondu. La date limite pour ce faire est le 22 septembre, soit la date du début officiel de la campagne. Le chef précédent, Jean-Pierre Blackburn, avait également annoncé que le parti allait changer de nom pour devenir Parti des citoyens de Saguenay - Équipe Jean-Pierre Blackburn, mais la demande n'avait jamais été transmise au DGEQ. Il n'avait pas non plus été enregistré en tant que chef du parti. Or, ce sera bel et bien le cas pour Dominic Gagnon, alors que la porte-parole du DGEQ, Alexandra Reny, a confirmé avoir reçu les documents du parti indiquant qu'il y avait un nouveau chef. La demande est en traitement et elle devrait s'afficher bientôt sur le site Internet du DGEQ. Le nom de Jean Tremblay comme chef était demeuré depuis la création de la formation le 11 mai 2015.
« Le PCS n'est pas ce qu'il y a de plus populaire dans la population. C'est très associé à Jean Tremblay. »
Dominic Gagnon
La pratique d'accoler le nom du candidat à la mairie est courante. Lors de la dernière campagne en 2013, l'Équipe du renouveau démocratique avait aussi fait ajouter Équipe Paul Grimard (l'ancien chef) à son nom. Ce ne sera pas le cas cette fois-ci alors que l'ERD a choisi de garder l'appellation simple. « C'est une décision qui a été prise. Josée Néron a dit "Ça me caractérise bien qu'on soit une équipe. Je ne ressens pas le besoin de changer le nom" », a communiqué Catherine Bergeron, directrice adjointe du Cabinet de l'opposition.
Le slogan
Pour ce qui est du slogan, Dominic Gagnon croit qu'il est approprié, même si plusieurs candidats du parti sont des conseillers présents de longue date au conseil municipal de Saguenay, ou même d'avant la fusion. « C'est important d'avoir de la diversité. Ça prend de l'expérience. Mais Sylvie Gaudreault et Jacques Cleary, ils sont "dedans" et ils ont du "guts" », a-t-il dit dans son langage coloré. Jacques Cleary a été élu pour la première fois comme conseiller en 1993 et Sylvie Gaudreault en 1991, respectivement à Chicoutimi et Jonquière. Pour l'instant, le PCS compte 12 candidats pour 15 districts. Il pourrait y avoir une annonce la semaine prochaine.