ICI première: Catherine Doucet prend la barre du retour

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Catherine Doucet était fébrile lundi matin. À 15h, elle prendra la barre de l’émission du retour de ICI Radio-Canada première au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Je suis fébrile, mais je me sens prête pour ce défi. Je me sens en pleine possession de mes moyens. Je me trouve privilégiée », a affirmé l’animatrice, quelques heures avant d’entrer en ondes. 

Place publique sera présentée du lundi au vendredi, de 15h à 18h. Catherine Doucet est particulièrement fière du nom de l’émission qui colle parfaitement à sa vision de ce qu’elle souhaite offrir. « C’est un lieu d’échange qui reflète la réalité des gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean. On va pouvoir débattre et réfléchir », décrit-elle. 

L’émission, qui sera dotée d’un nouvel enrobage musical, sera maintenant d’une durée de trois heures. 

« C’est une demi-heure de plus tous les jours. C’est donc une plus grande fenêtre pour les gens de la région. Je suis fière de ça. C’est toujours une victoire d’avoir un média qui étend ses heures d’antenne. »

L’animatrice sera entourée de collaborateurs, pour la plupart déjà familiers des auditeurs du retour à la maison. « Les collaborateurs reviennent, mais la dynamique va changer, c’est certain. » 

Jean-Marie Munger est de retour à la réalisation, Julie Larouche reprend les rênes du culturel et le journaliste Michel Gaudreau poursuit le travail des dernières années. Le mandat de Johanie Bilodeau sera quant à lui quelque peu différent. En plus d’informer la population sur la météo, elle se déplacera davantage sur le terrain où elle ira à la rencontre des gens. Pascal Girard se joint également à l’équipe. Il amorcera sa première saison derrière un micro à Radio-Canada. « Il fera des sports, des affaires publiques. Je suis contente qu’il se joigne à nous. On pense différemment, donc sa présence permettra une bonne répartition des contenus. » 

Catherine Doucet, qui a amorcé sa carrière dans le secteur culturel, oeuvre à Radio-Canada depuis 2012. « Je viens du milieu culturel, mais j’ai aussi toujours eu un intérêt pour les affaires publiques. Je suis passée par la météo, ça m’a pris du temps à faire mes preuves. Aujourd’hui, avoir un des deux micros de Radio-Canada Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est une grande marque de confiance. Je me sentais prête pour ce défi qui me semblait inaccessible il y a une dizaine d’années. Ça m’aura pris du temps avant de me rendre compte que c’est un rêve auquel je pouvais avoir accès un jour. »