Isabelle Tremblay, commissaire du secteur, Serge Simard, député de Dubuc, Karine Thibeault, directrice de l’école Bois-Joli, Éric Bergeron, président de la commission scolaire de la Jonquière et Claude Couture, directeur-général de la commission scolaire de la Jonquière, étaient tous présents pour faire la première pelletée officielle.

Huit nouvelles classes pour l’école Bois-Joli

La première pelletée de terre officielle, devant tous les élèves, a marqué le début des travaux de l’agrandissement de l’école Bois-Joli, à Shipshaw cette semaine. Ces rénovations permettront d’ouvrir huit nouvelles classes et de refaire l’aile administrative. Un budget de près de 4 millions de dollars a été utilisé pour faire les aménagements qui devraient être prêts en décembre 2018.

En profitant de la dernière journée scolaire, la directrice de l’école Bois-Joli, Karine Thibeault, avait rassemblé tous les élèves pour célébrer le début des travaux de l’agrandissement de l’école.

Plusieurs invités étaient présents pour l’occasion. « Les travaux sont pour vous, les jeunes, c’est pourquoi tout le monde ici a travaillé si fort, c’est parce que vous êtes les meilleurs », s’est réjoui le député libéral de Dubuc Serge Simard, en s’adressant aux élèves. Il a aussi profité de l’occasion pour souhaiter de bonnes vacances aux membres du personnel et aux étudiants, et a souligné qu’il avait hâte de les voir entrer dans leur nouvelle école.

« Lorsque l’école est attrayante, et qu’on a l’espace qu’il faut pour participer à nos activités scolaires, on est très satisfait. C’est ce qui fait qu’on se souvient de ces moments tout le temps de notre vie. »

« Ça commencé avec Denis Bussière, mon prédécesseur, il y a au moins 2 ans, a expliqué Karine Thibeault. L’équipe en place avait déjà remarqué la pleine capacité de l’école actuelle et l’augmentation de la population qui était prévue dans le quartier. Elle devait trouver une solution pour mettre en place ces nouveaux arrivants. »

Serge Simard a avoué que le projet avait mis un certain temps à se concrétiser. « Le dossier de l’école Bois-Joli, on aurait dit qu’il était laissé en suspens, parce qu’il était difficile à faire avancer. On l’a pris, on a travaillé extrêmement fort avec la commission scolaire, et on peut maintenant faire l’annonce qu’on a faite aujourd’hui. C’est une excellente nouvelle pour le quartier. »

Selon les prévisions, une cinquantaine de nouveaux élèves devraient entrer à l’école Bois-Joli d’ici les prochaines années, même si la directrice trouve que c’est un nombre difficile à estimer. Le quartier de l’école située à Shipshaw connaît une effervescence depuis quelque temps. « L’école va maintenant répondre aux besoins du quartier. Nous avons écouté les gens, compris leurs besoins et amené ça au gouvernement. Je suis très content, c’est un heureux événement », a souligné Éric Bergeron, président de la commission scolaire de la Jonquière, dans son entretien avec Le Progrès.