Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini
Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini

Hôpital de Dolbeau-Mistassini: Pascal Cloutier souhaite que les choses bougent

Cela fait plus de trois semaines que les services en hémato-oncologie, en obstétrique et en périnatalité sont interrompus à l’hôpital de Dolbeau-Mistassini. Pour le maire Pascal Cloutier, les choses ont assez duré et il croit que les Dolmissois doivent retrouver l’accès à ces services le plus tôt possible.

Rappelons que le 31 mars dernier, et selon le plan de mitigation mis en place par le CIUSSS, une réorganisation temporaire des soins et des services a eu lieu dans la région.

C’est ainsi que les services en hémato-oncologie dispensés à Dolbeau-Mistassini et à Roberval avaient été interrompus temporairement et déplacés à Alma.

Pour ce qui concerne l’unité d’obstétrique et de pédiatrie de l’hôpital dolmissois, elle avait été fermée à pareille date et les évaluations et les accouchements étaient redirigés vers l’hôpital de Roberval.

En entrevue avec Le Quotidien, Pascal Cloutier souhaite que tous ces services soient rapatriés plus tôt que tard.

« Présentement, les services d’oncologie et d’obstétrique sont suspendus et je m’attends à ce que ça revienne rapidement. Il le faut, car il faut maintenir nos services. Je comprends que c’est une situation particulière, mais à un moment donné, il ne faudra pas que ça dure ad vitam æternam. »

Pour l’unité d’obstétrique et de pédiatrie, il est catégorique. « C’est clair pour moi que l’obstétrique doit revenir. Là, c’est correct, car s’il y a des urgences, il y a une équipe de disponible ici à Dolbeau-Mistassini, mais tout le reste est redirigé à Roberval et ça ne me rentre pas dans la tête. C’est un service qui nous appartient et on est capable de le donner. »

Sans toutefois pouvoir préciser de date exacte et même s’il admet comprendre les différentes raisons expliquant ces changements, le premier magistrat croit que les citoyens du nord du Lac-Saint-Jean méritent de retrouver ces services dès que possible.

« Tout ça a été fait en fonction que l’on s’attendait à avoir des débordements dans les hôpitaux. Actuellement, et on le voit, des cas, on n’en a pas beaucoup. Je m’attends donc à ce que les services reviennent assez rapidement (…) On a un hôpital, on a tous les services nécessaires et les citoyens tiennent à leurs services et ils le prouvent en donnant tous les ans à travers des campagnes de financement des fondations (…). Un moment donné, il va falloir trouver des solutions à long terme pour que ces services-là demeurent ici. »

Clinique de dépistage

Dans le dossier des cliniques de dépistage, le maire dolmissois soutient que c’est un non-sens qu’il n’y en ait pas dans sa ville. Il demeure convaincu que Dolbeau-Mistassini aurait dû avoir sa propre clinique.

« Qu’il y ait une clinique à Roberval, ça ne me dérange pas, sauf que ça devrait signifier que Dolbeau-Mistassini en aurait une aussi. Il y a trois pôles dans la région, Saguenay, Alma et Dolbeau-Mistassini est le troisième. »

Commerçants locaux

En plus des différents dossiers qui touchent la santé qu’il souhaite voir bouger plus vite, le maire affirme qu’il y a ceux aussi qui affectent les commerçants locaux.

« Il faut permettre la réouverture de nos commerçants locaux. On est rendu là. Si les grandes surfaces sont capables de le faire, nos commerçants aussi sont capables, tout en respectant les normes. »