Homme mort écrasé par son tracteur à Métabetchouan: la CNESST identifie deux causes

Deux causes expliquent l’accident qui a coûté la vie à un travailleur agricole de l’entreprise Roberto Dufour de Métabetchouna-Lac-à-La-Croix en juillet 2018. La CNESST conclut que le franchissement de la crête d’un talus lors d’une manoeuvre de recul ainsi que l’étroitesse de la voie de circulation en bordure du talus ont mené au renversement du tracteur utilisé par le travailleur qui a été écrasé mortellement.

La CNESST a rendu publiques les conclusions de son enquête sur l’accident de travail qui a coûté la vie à l’ouvrier agricole Serge Fortin, mercredi. Elle conclut que le franchissement de la crête d’un talus, pendant une manoeuvre de recul, a provoqué le renversement du tracteur et coincé son opérateur entre la cabine et le sol. La voie de circulation étroite, en bordure d’un talus abrupt, a également exposé l’opérateur à un risque de renversement du tracteur. 

Le jour de l’accident, l’ouvrier agricole s’apprêtait à prélever une balle de foin entreposée dans l’un des tubes à balles multiples. À bord d’un tracteur de la ferme Roberto Dufour, il devait emprunter un chemin de terre, en bordure d’un talus, prendre la balle de foin avec sa pince et reculer jusqu’à l’emplacement utilisé pour faire demi-tour. En reculant, le tracteur a franchi la crête du talus et s’est renversé sur le côté gauche. L’homme qui ne portait pas de ceinture de sécurité s’est retrouvé coincé, à plat ventre, entre la cabine  du tracteur et le sol. Le décès de l’ouvrier a été constaté à l’hôpital. 

Depuis l’événement, une portion de 35 mètres du chemin emprunté est interdite aux véhicules par la CNESST et le tracteur en cause, qui ne peut plus être utilisé, a été soumis à un examen visant à déterminer s’il est sécuritaire. 

La CNESST souligne que des solutions existent afin de prévenir de tels accidents dans le secteur agricole. Elle recommande d’aménager les secteurs afin de travailler à l’écart des talus ou de les éliminer. Elle rappelle également que le port de la ceinture de sécurité permet de réduite la gravité des blessures et de maintenir le conducteur à l’intérieur de la zone de protection de la cabine.