Les deux expéditions estivales de la fondation Sur la pointe des pieds auront lieu à bord du voilier-école Roter Sand.

Hisser les voiles pour se dépasser

Douze adolescents atteints ou en rémission de cancer participeront à une expédition de voile dans les Maritimes, du 5 au 16 juillet. Une grande aventure organisée par la fondation Sur la pointe des pieds.
Le groupe, composé de jeunes francophones et anglophones provenant principalement du Québec et de l'Ontario, s'envolera pour Halifax avant d'embarquer sur le voilier-école Roter Sand. Les participants ont été sélectionnés par des médecins et des infirmières de différents centres oncologiques pédiatriques du pays.
Il s'agit de la première de deux expéditions estivales de la fondation Sur la pointe des pieds. La seconde expédition à bord du même voilier aura lieu du 9 au 17 août, de La Baie à Campbellton, au Nouveau-Brunswick.
« Ces expéditions offrent aux participants l'occasion de quitter le milieu hospitalier et d'échanger avec d'autres jeunes atteints de cancer qui, comme eux, traversent cette épreuve », fait valoir François Dufour, directeur de la fondation Sur la pointe des pieds.
Les deux aventures sont organisées en collaboration avec Émomaris, école environnementale en mer. Le voilier Roter Sand est une embarcation de 85 pieds avec coque d'acier et gréement traditionnel en bois.
Les adolescents auront l'occasion d'apprendre certaines techniques de navigation et tâches de la vie de matelot. Ils apprendront notamment à hisser les voiles.
Le groupe sera accompagné de l'équipage du Roter Sand, des facilitateurs de la fondation et d'une équipe médicale. Cette aventure sera aussi l'occasion de découvrir les eaux maritimes, la culture acadienne et celtique ainsi que la biologie marine.
Depuis 18 ans, la fondation a organisé des expéditions d'aventure thérapeutique pour plus de 300 jeunes. Selon M. Dufour, c'est par le dépassement de soi que les jeunes retrouvent leur confiance et découvrent qu'ils peuvent relever des défis malgré la dure épreuve du cancer. « Les jeunes reviennent changés, prêts à prendre un nouveau départ et forts d'une source de motivation qui les accompagnera tout au long de leur vie », conclut-il.