Héma-Québec songe à implanter à Saguenay un centre de prélèvement du sang Globule, un projet qui pourrait se traduire par la création de 35 emplois dans le secteur de la santé.

Héma Québec veut implanter un centre de prélèvement

Héma-Québec songe à implanter à Saguenay un centre de prélèvement du sang Globule, un projet qui pourrait se traduire par la création de 35 emplois dans le secteur de la santé.
Au cours des derniers jours, l'organisme a rencontré les autorités de Saguenay afin de déterminer si ces dernières sont prêtes à collaborer au projet d'ajout d'un cinquième centre du genre au Québec.
Josée Desbiens, agente d'information chez Héma Québec, a mentionné que l'organisme attend des réponses à la suite des discussions entreprises avec Saguenay. De tels centres existent déjà dans la région de Montréal au Centre Laval, dans le Quartier Dix 30 sur la rive sud, à Place Versailles dans l'est de l'île de Montréal et à Place Laurier à Québec.
Le nouveau centre de prélèvement ouvert en permanence serait aménagé selon le même modèle que ceux indiqués plus haut. Selon les données fournies, l'ouverture d'un centre de prélèvement commande un investissement de 1,7 M$ et nécessite 35 personnes pour son opération, y compris une équipe de bénévoles. Ces ressources reçoivent aux environs de 1500 donneurs par semaine. Les centres des donneurs de sang Globule sont des centres fixes spécialement conçus pour faciliter le don de sang. Leur horaire est adapté aux disponibilités des donneurs et ils offrent la possibilité de prendre rendez-vous. Ouverts sept jours sur sept, ces centres accueillent le public en permanence.
Les donneurs peuvent effectuer différents types de dons variés comme du sang total, plaquettes, plasma, globules rouges et dons multiples. Certains types de dons réalisés au Centre Globule du Quartier DIX30 se font grâce à des appareils que l'ont dit d'aphérèse. Cette technique de prélèvement permet de prélever uniquement le ou les composants sanguins désirés (plaquettes, plasma ou globules rouges) et de retourner les autres au donneur.
Selon Mme Desbiens, la collecte de sang auprès des donneurs est une tâche colossale puisqu'il faut fournir quotidiennement au système de santé du Québec l'équivalent de 1000 dons par jour qui sont distribués aux patients en chirurgie. « L'ouverture d'un centre de prélèvement est un service de plus qui s'ajoute aux collectes mobiles. Habituellement, ils sont aménagés dans des centres commerciaux, là où sont les gens », explique-t-elle.