Hébertville-Station songe à poursuivre Hydro

Le maire d'Hébertville-Station songe à poursuivre Hydro-Québec pour les dommages causés par l'incendie qui a détruit l'hôtel de ville en juillet dernier.
La société d'État, rappelons-le, pourrait être tenue responsable du sinistre. L'assureur de la municipalité prétend qu'Hydro-Québec est responsable de l'électricité qu'elle distribue jusqu'à ce qu'elle atteigne le compteur. Si tel est le cas et qu'il est démontré que le feu provient d'un contact entre la ligne d'Hydro-Québec et le toit de l'édifice, la responsabilité de l'incendie pourrait incomber à la société d'État.
Bien que la municipalité ne déboursera pas un sou pour le nouvel hôtel de ville, qui sera construit au coût d'environ 1,3 million$, le maire Réal Côté laisse entendre que des poursuites pourraient tout de même être intentées pour apaiser la lourde perte des archives et de l'édifice historique.
«On ne sait pas encore si on va poursuivre, mais c'est actuellement analysé», exprime le maire d'Hébertville-Station.
«C'est une grosse perte pour la municipalité. Il y a des archives et des choses qui seraient récupérables. Mais on n'a pas d'argent à consacrer là dessus», ajoute-t-il, laissant entendre qu'un montant supplémentaire à celui nécessaire à la construction serait souhaitable.
Jointe un peu plus tôt cette semaine, la porte-parole régionale d'Hydro-Québec a précisé que la responsabilité n'avait pas encore été déterminée.
«Le processus d'enquête entourant cet incendie est toujours en cours et nous n'émettrons aucun commentaire à ce sujet», a répondu Alexandra Fortin.
Construction
Les plans du nouvel hôtel de ville devraient être complétés dans les prochains jours. L'édifice, qui sera situé au même endroit, comptera seulement un étage et accueillera deux autres organismes de la municipalité.
«L'ancien bâtiment avait trois étages. Mais on n'a pas besoin d'aussi grand. C'est pourquoi nous avons opté pour un étage», explique le maire. L'appel d'offres pour la construction de l'hôtel de ville devrait être lancé le 10 février prochain.