Hausse des taxes de 7% à Chambord

Avec des hausses de dépenses obligatoires et l’implantation d’une nouvelle unité de traitement de l’eau, les citoyens de Chambord devront subir une augmentation de taxes municipales de 7,08% en milieu urbain.

Le nouveau rôle d’évaluation à Chambord, qui a augmenté de 5,85 %, et l’augmentation de la taxe de service d’eau résidentiel, qui est passée de 210 à 275 dollars, expliquent la hausse de 7,08% du compte de taxes des Chambordais. « Pour réduire les impacts, nous avons abaissé le taux de 1,02 à 1,00 dollars par 100 dollars d’évaluation municipale, mais ça ne permet pas de compenser entièrement pour la hausse des dépenses », explique Luc Chiasson, le maire de la municipalité.

En ce qui a trait à l’eau potable, c’est l’implantation d’une nouvelle unité de traitement, d’une valeur de 1,9 million de dollars, qui a fait augmenter les coûts. « Nous devions faire cet investissement pour corriger la dureté de l’eau, car elle contient trop de fer et de manganèse. Étant donné que l’eau était encore plus dure que prévu, les coûts de fonctionnement ont été plus élevés », soutient le premier magistrat.

Une partie de la hausse des dépenses est due à l’augmentation de la quote-part du Service des incendies de Roberval (+ 36 000 $), des coûts pour la Sûreté du Québec (+ 6 200 $), de la hausse des frais de fonctionnement pour le service d’eau (+ 67 000 $), des frais juridiques supplémentaires notamment pour le litige de la route de Pointe (+ 35 000 $) et de la hausse des coûts d’électricité du Centre Marius Sauvageau (+ 25 500 $).

Ainsi, la résidence unifamiliale moyenne dans secteur urbain, évaluée à 164 749 $, verra son compte de taxes grimper de 165,84 $, pour un total de 2 507,20 $. Hors du secteur urbain, la hausse est un peu plus faible, car les résidants n’ont pas accès à l’eau potable. En milieu de villégiature, la hausse varie de 5,42 à 5,87%.

Luc Chiasson estime que le conseil de ville a dû faire des choix difficiles pour faire face à cette situation exceptionnelle. Au cours des dernières années, Chambord avait toujours maintenu les hausses au niveau du coût de la vie, dit-il.

Pour diminuer les coûts en 2020, Chambord investira 300 000 dollars pour ajouter des conteneurs avec des préfiltres au sable. La municipalité a coupé partout où elle pouvait pour réduire l’impact au minimum pour les citoyens. Par exemple, le maire a décidé de ne pas participer au congrès de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) en 2020.