Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini.
Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini.

Hausse de taxe limitée à 1,3% à Dolbeau-Mistassini

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La tenue d’élections et la vidange des fosses d’épuration viendront gonfler les dépenses de près d’un million de dollars en 2021 à Dolbeau-Mistassini, sur un budget total de 26,2 millions $. Les montants nécessaires pour ces projets seront toutefois absorbés par l’utilisation de réserves financières prévue à cet effet. Les citoyens devront tout de même composer avec une hausse de taxe de 1,3%.

Pour une maison moyenne en milieu urbain, d’une valeur de 155 624 dollars, la hausse sera de 32,23 dollars, alors qu’en milieu rural, pour une maison de 134 004 dollars, la hausse sera plutôt de 25,10 dollars. Ces montants incluent les taxes de services.

Le taux de taxation résidentiel de la ville passe ainsi de 1,1310 à 1,1460 $ par 100 $ d’évaluation municipale. Les taxes pour les services sont légèrement en hausse, alors que la taxe pour l’eau potable passe de 206 à 215 $, celle pour l’assainissement des eaux de 174 à 180 $ et celle pour les matières résiduelles de 225 à 230 dollars.

Pour le secteur commercial, le taux de taxe passera de 2,2197 à 2,1980 $/100 $ d’évaluation, alors que le taux industriel passe de 2,5210 à 2,5460. La taxation pour les propriétaires disposant de compteurs d’eau est maintenue à 0,72 $/m, tout comme celle pour la vidange des fosses septiques, à 61,50 $ par année.

Le taux agricole est le même que le taux résidentiel. La taxe spéciale pour le secteur urbain connaît une légère baisse, de 0,0663 à 0,0623.

Des réserves financières pour des projets ponctuels

Les élections municipales coûteront 120 000 dollars à la ville de Dolbeau-Mistassini, mais pour éviter d’imposer un fardeau plus grand aux citoyens en cette année électorale, la municipalité avait prévu une réserve financière à cet effet.

Une importante dépense de 810 000 dollars sera aussi nécessaire pour faire la vidange des boues d’épuration. La ville avait toutefois prévu cette dépense, il y a quelques années, en instaurant une réserve à cet effet. Ces deux réserves viennent donc amoindrir l’effet immédiat sur le compte de taxes des citoyens.

Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini.

En tout et partout, le budget est en hausse de 3,17 % pour un total de 26,2 M$. Du côté des revenus, la ville recevra notamment 210 000 dollars de plus en transfert de la MRC de Maria-Chapdelaine pour la gestion du Centre sportif Desjardins. De plus, la ville recevra 109 980 dollars de plus en transfert de Québec.

Côté dépenses, la ville devra dépenser 56 000 dollars en plus pour la gestion des matières résiduelles et 65 000 dollars de plus pour le service de la Sûreté du Québec.

Programme triennal d’investissement

Cette année, Dolbeau-Mistassini dépensera 3,58 M$ dans son plan d’investissement triennal, ainsi que 3 M$ en 2022 et 2023. La ville investira notamment pour enlever le terre-plein central du boulevard Wallberg sur une portion comprise entre la 6e et la 7e avenue (30 000 $), pour la réfection des quais de la marina (phase 1: 250 000 $), pour l’acquisition d’un zodiac (104 000 $) et d’une camionnette (45 000 $) pour le service de sécurité incendie et d’un chargeur sur roue (471 000 $) pour le service des travaux publics.

De plus, des investissements de 2,8 M$ (1,4 M$ après les subventions) seront injectés pour les services d’aqueduc et d’égout, un montant élevé, mais nécessaire, selon le maire Pascal Cloutier. Finalement, 27 nouveaux terrains de camping avec trois services seront ajoutés au camping Vauvert, nécessitant un investissement de 681 000 dollars.

Avec les investissements réalisés pour le Complexe sportif Desjardins, aussi connu sous le nom d’Aquagym, Dolbeau-Mistassini hausse sa dette municipale à 9,3%, un taux en deçà de la moyenne pour des villes comparables.

Selon Pascal Cloutier, le budget de la ville est conforme aux objectifs de son plan stratégique. « Le plan est un outil précieux afin de favoriser une gestion rigoureuse et une priorisation des projets », a-t-il soutenu.

M. Cloutier a également souligné que la municipalité continuera à investir dans le concept de ville intelligente. Après avoir muni les lampadaires de capteurs intelligents et de lampes DEL, la ville investira plus de 300 000 dollars dans différents logiciels, notamment dans un portail citoyen et pour la téléphonie virtuelle. Des systèmes de suivi télémétrique seront aussi implantés dans les usines d’eau potable et pour la gestion du déneigement.