L'Université du Québec à Chicoutimi

Hausse de budget réclamée à l'UQAC

L'Intersyndicale de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) réclame des réinvestissements d'urgence dans les budgets de fonctionnement des établissements d'éducation pour améliorer les conditions de travail et d'étude de l'ensemble de la communauté.
Ce regroupement, qui comprend les quatre syndicats qui représentent les employés de l'université, n'a pas de fleurs à lancer au gouvernement. «En effet, sa gestion austéritaire du réseau universitaire québécois détruit des pans entiers de cet outil de développement collectif, laissant la communauté universitaire payer pour les pots cassés», stipule le communiqué conjoint. 
Les syndicats profitent de l'arrivée d'un nouveau ministère à la tête du réseau universitaire en la personne de Pierre Moreau pour réclamer un réinvestissement majeur. Ils jugent que les compressions budgétaires imposées depuis plusieurs années ont des impacts importants sur le fonctionnement du réseau.
«Le ministre doit savoir que la situation actuelle est intenable et c'est pourquoi une délégation de la Table des partenaires universitaires sera à l'Assemblée nationale aujourd'hui pour remettre au ministre un pot contenant les récriminations recueillies dans chacun des établissements», ont conclu les quatre syndicats de l'UQAC.