Hausse de 22 % de la rémunération des élus de la MRC du Fjord-du-Saguenay

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Le 25 novembre prochain, les élus de la MRC du Fjord-du-Saguenay procéderont à l’actualisation de leur politique de rémunération, ce qui devrait se traduire par une hausse de 22 % de leurs émoluments rétroactifs au 1er janvier 2020.

La direction de l’organisme a fait paraître un avis public dans lequel il est prévu qu’un nouveau règlement sur la rémunération sera adopté afin de faire passer la rémunération du préfet, Gérald Savard, de 27 326 $ à 33 488 $ tandis que son allocation de dépenses passera de 13 663 $ à 16 744 $, pour un total de 50 232 $. Chaque membre du conseil verra sa rémunération passer de 2902 $ à 3557 $, alors que son allocation de dépenses sera en hausse pour passer de 1451 $ à 1779 $, totalisant 5336 $. Annuellement il s’agit d’une hausse globale de 22 %. Le préfet suppléant, un siège occupé par le maire de Rivière-Éternité, Rémi Gagné, est gelé à 5247 $, tout comme son allocation de dépenses à 2624 $.

Invité à justifier cette hausse qui dépasse largement le taux d’inflation, le préfet Savard a mentionné qu’il s’agit avant tout d’une proposition qui sera sur la table lors de l’adoption du budget annuel de la MRC s’inscrivant dans le cadre d’une étude comparative effectuée avec la rémunération d’autres MRC à travers la province. M. Savard a indiqué que plusieurs critères ont été appliqués comme la taille de l’administration, le territoire couvert, la quantité de travail nécessaire à la bonne marche des affaires, etc.

Le préfet estime qu’il consacre 1200 heures par année à sa tâche en plus de participer à environ 350 réunions au cours de la même période. Il ajoute que les règles fiscales fédérales ont été modifiées il y a deux ans, ce qui a eu un impact sur la rémunération nette, sans compter qu’il y a longtemps qu’une révision n’a pas eu lieu.

Pour le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibeault, qui siège au comité administratif de la MRC, la comparaison avec la rémunération dans d’autres MRC démontre que la MRC du Fjord-du-Saguenay était en dehors des normes en vigueur. Selon lui, le préfet Savard déploie beaucoup d’efforts dans l’accomplissement de sa tâche.

« Pour la grosseur de la MRC et le temps que M. Savard met là-dedans, il participe à tous les événements, on a accepté de revoir la rémunération. Nous sommes l’une des MRC les plus riches », commente M. Thibeault.

La nouvelle politique de rémunération prévoit que l’augmentation sera à la hausse de 2 % automatiquement chaque année.