L’événement Halte’20 aura lieu à Saguenay du 27 au 29 mars.
L’événement Halte’20 aura lieu à Saguenay du 27 au 29 mars.

Halte'20: la jeunesse québécoise à Saguenay

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
L’entrepreneuriat collectif sera à l’honneur au Saguenay–Lac-Saint-Jean du 27 au 29 mars. Des jeunes de partout en province seront alors attendus dans le cadre du premier grand rassemblement québécois de la jeunesse pour l’entrepreneuriat collectif.

Quelque 250 jeunes seront réunis à l’hôtel Le Montagnais de Chicoutimi pour Halte’20, un événement organisé par ESSOR 02 pour lequel Philôme Lafrance, président de la coopérative Les Ateliers du Fjord et maire de Petit-Saguenay, et Louise Richer, fondatrice et directrice générale de l’École nationale de l’humour, ont accepté la coprésidence d’honneur.

Philôme Lafrance et Louise Richer agiront à titre de coprésidents d’honneur du premier grand rassemblement québécois de la jeunesse pour l’entrepreneuriat collectif.

« Lorsque j’ai participé au Forum mondial de l’économie sociale à Bilbao, en Espagne, j’ai trouvé extraordinaire de retrouver au même endroit autant de gens qui avaient les mêmes valeurs, mais il y avait trop peu de jeunes de 18 à 35 impliqués. De là est née l’idée d’organiser un événement à Saguenay, raconte Émilie Lavoie-Gagnon, directrice générale d’ESSOR 02, qui souligne que le Saguenay–Lac-Saint-Jean regroupe 670 entreprises d’économie sociale, ce qui confère à la région le quatrième rang en termes de nombre. On a de belles choses à montrer. »

Une programmation sur deux journées et demie a été élaborée à partir d’un mélange de panels, de visites d’entreprises, d’activités de réseautage, de conférences et d’ateliers. Les participants pourront en apprendre davantage au sujet des différents types d’entreprises d’économie sociale. On souhaite aussi leur permettre de créer des contacts et de réfléchir ensemble. Juste avant de partir, ils prendront part à une activité intitulée Rêvons le Québec, dont les résultats seront utilisés pour élaborer la déclaration de Halte’20.

Émilie Lavoie-Gagnon, directrice générale d’ESSOR 02, souhaite réunir quelque 250 jeunes à Saguenay dans le cadre de Halte 20.

Pour sa part, Louise Richer, qui a rédigé le premier mémoire du Québec portant sur la place de l’humour en entreprise, proposera une conférence sur l’humour dans la gestion. Celle qui affirme que le capital humain figure parmi les premiers enjeux mondiaux actuels agira également à titre de présidente d’honneur, un rôle qu’elle a accepté après un long échange avec les organisateurs. « Je ne voulais pas être imposteur. C’est un événement important. Je voulais être à la hauteur », explique celle qui est à la tête de la première école d’humour au monde.

Elle l’admet d’emblée, avant d’être approchée par les organisateurs de l’événement, elle ignorait que l’École nationale de l’humour était une entreprise d’économie sociale.

En plus d’agir à titre de coprésidente d’honneur de l’événement, Louise Richer prononcera une conférence sur l’humour dans la gestion dans le cadre de Halte 20.

« De se reconnaître ainsi, de reconnaître l’autre et de pouvoir appartenir, être inspiré, influencé, c’est un peu aussi l’objectif de ce grand événement-là. Je serai tout autant une coprésidente qu’une conférencière et une participante à l’événement. Je vais aller réfléchir, apprendre et réseauter. Je me reconnais dans les valeurs que porte l’économie sociale. À l’École nationale de l’humour, on affine le regard sur le monde. L’humoriste est un chroniqueur de son temps. Il faut qu’on puisse nourrir sa vision sur le monde. On alimente le citoyen pour qu’il puisse devenir un meilleur artiste. Je prône le rire ensemble au service du vivre ensemble. »

Le choix de Philôme Lafrance pour l’accompagner semblait quant à lui tout naturel. « Je suis un entrepreneur social. J’ai fondé deux entreprises sociales, j’en administre deux actuellement. C’est dans mes gênes. Je ne pourrais pas faire de l’économie autrement. »

En plus d’agir à titre de coprésidente d’honneur de l’événement, Louise Richer prononcera une conférence sur l’humour dans la gestion dans le cadre de Halte 20.

Ce dernier est convaincu de l’importance d’un événement comme Halte’20. « C’est important que la jeunesse soit sensibilisée et comprenne bien ce que peut faire l’économie sociale, surtout dans une époque où on demande de la transformation au niveau de nos modèles sociaux, au niveau environnemental, et à une époque un peu angoissante où on cherche du sens. »

Les organisateurs de l’événement espèrent regrouper quelque 250 jeunes de 18 à 35 ans pour la première édition de l’événement. Ils rêvent qu’une autre région prenne ensuite le relais pour l’année suivante.

Philôme Lafrance et Louise Richer, coprésidents d’honneur de Halte 20, ainsi que Émilie Lavoie-Gagnon, directrice générale d’ESSOR 02, invitent les jeunes de 18 à 35 ans à participer au premier grand rassemblement québécois de la jeunesse pour l’entrepreneuriat collectif.

Il est possible de s’inscrire via le halte.quebec. Des informations supplémentaires sont également disponibles sur la page Facebook Halte.