Guide alimentaire canadien: Daniel Gobeil inquiet

Le président du syndicat des producteurs de lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Daniel Gobeil, se dit inquiet face aux nouvelles ébauches du Guide alimentaire canadien qui, pour la première fois, boudent le lait et ses substituts. Il espère que le gouvernement libéral intervienne positivement dans l’affaire pour minimiser les impacts sur les producteurs laitiers québécois.

« On légalise la marijuana, mais en même temps, on enlève le lait du Guide alimentaire canadien… J’ai de la misère à voir où le gouvernement Trudeau veut aller. Il y a un manque de cohérence », a-t-il laissé tomber au cours d’un entretien téléphonique avec Le Progrès. Cela fait maintenant plusieurs mois que les rumeurs circulent sur le fait que le lait et ses substituts ne seraient plus dans le Guide alimentaire.

M. Gobeil ne comprend pas la décision du gouvernement qui a, selon lui, tassé le lait et ses substituts du Guide alimentaire sans raison, même si le produit est reconnu comme ayant un rôle clé dans un régime sain et équilibré depuis 75 ans. En plus, il a lu récemment plusieurs études d’organisations indépendantes qui prouvaient encore les bienfaits des produits laitiers. Elles montreraient l’impact positif du lait sur les personnes souffrant d’hypertension, de diabète de type 2, ainsi que pour les enfants, le développement des muscles, et plus encore.

Si cette version du guide devient officielle, elle pourrait avoir des impacts économiques importants sur les producteurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du Québec en entier. Les institutions telles que les écoles et les hôpitaux se fient à ce guide pour créer leur menu, ce qui fait que si le lait n’y est plus, il pourrait y avoir des pertes cruciales. « Notre secteur a été attaqué de tous les côtés. On a souffert avec le nouvel accord entre le Canada, les États-Unis et le Mexique en 2018 et on commence l’année 2019 avec cette tuile qui nous tombe sur la tête », a continué le président de l’association. M. Gobeil a tout de même affirmé avoir confiance aux consommateurs et croit qu’ils sont capables de faire de bons choix.