La directrice générale du Groupe Coderr, Josée Gauthier, explique que la hausse des dons et des visiteurs à la friperie d’Alma a justifié la volonté du groupe d’ouvrir une deuxième friperie au Saguenay.

Groupe Coderr ouvre une friperie à Chicoutimi

Fort d’une expérience concluante depuis plus de deux décennies à Alma, le Groupe Coderr lancera une deuxième friperie à Saguenay. L’ouverture du commerce, qui s’établira dans les anciens locaux de la boutique L’Enfantillage sur le boulevard Talbot à Chicoutimi, est attendue à la mi-février. La hausse de la clientèle et des objets donnés motive la décision.

Le commerce saguenéen sera grandement inspiré de ce qui est fait à Alma, notamment avec un centre de dons et des programmes d’intégration en emploi.

« On a décidé d’ouvrir une nouvelle place d’affaires dans un marché qui est prêt à nous accueillir. C’est un beau projet porteur pour la communauté. C’est une fierté pour une entreprise d’économie sociale d’avoir une expansion au Saguenay. C’est un beau modèle d’affaires qui prône de belles valeurs, dont l’environnement et le caractère social. Ça sera une valeur ajoutée pour les gens du Saguenay », a confié au Quotidien Josée Gauthier, directrice générale.

135 000 dons par an

La hausse marquée des dons de vêtements passant de 60 000 à 85 000 par an n’est pas étrangère à la volonté du Groupe Coderr d’ouvrir une deuxième friperie. Les dons totaux, qui comprennent notamment les jouets, les livres et les meubles, se chiffrent, pour leur part, à 135 000 dons par an.


« C’est une fierté pour une entreprise d’économie sociale d’avoir une expansion au Saguenay. »
Josée Gauthier

Mme Gauthier rappelle que les friperies sont de plus en plus populaires. Elle souligne aussi les bénéfices pour l’environnement accolés à ce type d’entreprise. « La friperie d’Alma fait partie intégrante de la société. C’est une habitude pour les citoyens », souligne-t-elle.

Le recrutement d’employés pour des postes de gérance et de responsables des opérations devrait débuter aussi rapidement que d’ici quelques jours.

Expérience UQAC

La Friperie Coderr a déjà testé une partie du marché saguenéen alors qu’elle a ouvert une succursale à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) au début du mois de novembre. Le projet pilote d’une durée de trois semaines a permis de répondre à une grande demande.

« Le but, c’est d’offrir à la clientèle de l’UQAC un service sans quitter le milieu de l’UQAC. C’est, entre autres, pour les étudiants qui proviennent de l’extérieur et qui n’ont pas de véhicule et pour les étudiants étrangers qui ont pu s’habiller à moindres coûts pour l’hiver », résume Mme Gauthier.

Par ailleurs, une évaluation sera faite par le Groupe Coderr et l’UQAC quant au retour de la friperie, laquelle pourrait être en opération quelques fois par session ou même sur une base annuelle.