Groupe Coderr demande une pause sur les dépôts de vêtements

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
En raison de la fermeture des friperies et magasins de vêtements de seconde main depuis mercredi, le Groupe Coderr demande au grand public de cesser de déposer des vêtements dans les boîtes de récupération spécialisées et de conserver ces marchandises le temps que la situation se rétablisse.

Selon Dave Gosselin, directeur général adjoint du Groupe Coderr, malgré la fermeture des friperies, l’organisme constate que le public continue d’acheminer des vêtements directement aux centres de dons ou dans les boîtes de récupération. « Pour le moment, on ne souhaite plus recevoir de dons puisqu’on ne dispose pas de l’espace nécessaire pour les entreposer. Ces dons risquent de se ramasser au dépotoir, ce qui pourrait nous coûter très cher pour en disposer », affirme M. Gosselin.

Le Centre de tri des matières recyclables de Saguenay poursuit ses activités normalement, mais la situation devrait être réévaluée dans les prochains jours.

Lors de cette pause en pleine période de changement de saison vestimentaire et de grand ménage, il est demandé au public de conserver les vêtements chez soi, le temps que les magasins rouvrent et que les programmes d’intégration au marché du travail soient remis sur pied. « Ne les jetez surtout pas, car on va en avoir besoin plus tard », prévient M. Gosselin.

Dans une année, Coderr reçoit environ 135 000 dons à raison de 300 à 400 par jour. Jeudi, 187 dons sont parvenus encore à l’organisme, d’où l’appel au public pour faire cesser les entrées de marchandises.

Centre de tri de Saguenay

Le Centre de tri des matières recyclables de Saguenay, situé sur la rue Antonio-Lemaire, poursuit ses activités normalement, mais ce n’est qu’une question de jours avant qu’une décision soit prise avant de décider si les activités se poursuivront.

Selon Stéphane Bégin, conseiller aux communications au bureau de la mairesse Néron, les directions des 22 centres de tri du Québec se sont réunies lundi dernier avec Recyc-Québec et la direction du ministère de l’Environnement afin de demander l’émission de lignes directrices quant à la poursuite des activités de collecte et de traitement des matières. Des décisions pourraient être annoncées d’ici quelques jours.

Les employés du centre ont reçu des directives en ce qui a trait à l’adoption de mesures d’hygiène supplémentaires, la mise en place de distributeurs de désinfectants, le nettoyage des postes de travail, etc. Tout comme à la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean, le dépôt d’objets sanitaires (papiers mouchoirs, gants, masques) est à éviter dans les bacs de récupération.