La jeune militante écologiste Greta Thunberg était en visite à Tadoussac, il y a deux jours. Elle pose ici à bord d’un bateau de recherche du GREMM.

Greta Thunberg à la rencontre des bélugas

La jeune militante écologiste Greta Thunberg était en visite à Tadoussac, il y a deux jours. Elle a profité de son passage sur la Côte-Nord pour rencontrer les gens du Centre d’interprétation des mammifères marins (GREMM), qui l’ont invitée en expédition sur le fleuve Saint-Laurent, où elle a pu observer les bélugas. L’égérie du climat de 16 ans a d’ailleurs salué le travail effectué par les agents du GREMM auprès de la faune marine.

Greta Thunberg visite actuellement le Québec. Alors qu’elle était à Montréal vendredi dernier pour la marche pour le climat, elle a pris la route pour de petites municipalités côtières, notamment dans Charlevoix et sur la Côte-Nord. Mardi, elle a partagé quelques photos prises à bord d’un bateau d’observation et de recherches du GREMM. La sortie en mer a eu lieu lundi.

« En visite au Centre d’interprétation des mammifères marins à Tadoussac, au Québec, et en regardant les baleines - surtout les bélugas ! Merci pour votre hospitalité et le travail que vous faites ! », a écrit la militante suédoise, via sa page Facebook.

Évidemment, une telle visite a fait grandement plaisir aux travailleurs du GREMM, qui n’ont pas tardé à partager la nouvelle. « Eh oui, nous avons eu l’honneur de recevoir Greta Thunberg pour lui présenter notre travail de recherche en mer auprès des bélugas du Saint-Laurent et d’éducation avec notre Centre d’interprétation des mammifères marins. Le GREMM salue son engagement à protéger l’environnement et à conserver le climat pour toutes les espèces vivant sur la planète. Nous sommes heureux que notre travail l’ait inspirée. Le sien nous motive aussi ! », a écrit l’équipe du GREMM.

Une visite au GREMM s’imposait évidemment pour la jeune fille, puisque le béluga du Saint-Laurent est une espèce menacée et que Tadoussac figure sur la liste des plus beaux villages du Québec. On compte environ un millier d’individus présentement.

Le directeur du GREMM, Robert Michaud, a appris samedi que Greta Thunberg viendrait passer quelques jours à Tadoussac. « C’est une jeune fille très généreuse et discrète. Elle s’est montrée très intéressée par nos espaces protégés et elle a beaucoup contemplé et admiré nos paysages », a souligné Robert Michaud, qui se dit inspiré et motivé par le message d’urgence climatique de l’adolescente. « Nous, on travaille dans ce milieu depuis plusieurs années, on pourrait se dire qu’on a fait notre part. Mais non, tout le monde doit regarder vers l’avant et nous n’avons plus beaucoup de temps pour réagir », a ajouté Robert Michaud.

Il n’a pas été possible de savoir quelle route a pris Greta Thunberg et son père après sa visite à Tadoussac, ni si elle visitera le Saguenay durant son voyage. Un arrêt dans la région ne serait pas une surprise, puisque plusieurs écologistes dénoncent actuellement le projet de GNL Québec, notamment en raison de l’augmentation des navires sur le Saguenay.

Commentaires

Le GREMM a partagé la publication de Greta Thunberg sur sa propre page Facebook, mercredi.

Un internaute a dit espérer que la jeune militante était partie à la rencontre des bélugas à la rame. « Notre bateau a un moteur pour nous permettre de couvrir le territoire nécessaire. Mais nous sommes à la recherche d’un moteur électrique ou une autre alternative qui nous permettrait de réduire notre empreinte sonore et écologique. Si vous êtes mécène, n’hésitez pas ! », a répondu le GREMM. Le message est passé.