Le candidat du Bloc québécois, Marc Maltais
Le candidat du Bloc québécois, Marc Maltais

«Gouvernés par une gang d’ignares», déplore Marc Maltais

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Le candidat bloquiste dans Lac-Saint-Jean, Marc Maltais, s’insurge des propos tenus par la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, qui a rebaptisé la circonscription du Lac-Saint-Jean en la nommant plutôt « la municipalité de Saint-Jean », lors de la période de questions à la Chambre des communes. Il réagit également à la position du gouvernement fédéral quant à la question du caribou forestier. « Nous sommes gouvernés par une gang d’ignares », a affirmé Marc Maltais.

Vendredi, lors de la période de questions à la Chambre, le député Mario Beaulieu a demandé à la ministre de l’Environnement pour quelles raisons « le gouvernement fédéral s’entêtait à vouloir jeter à la rue des travailleurs forestiers du Lac-Saint-Jean, alors que les mesures du gouvernement provincial dans le dossier de la protection des caribous forestiers semblaient fonctionner ». 

À cette question, la ministre Catherine McKenna a répondu « être engagée à travailler avec les provinces, ainsi le Québec, ainsi la municipalité de Saint-Jean et toutes les municipalités autour du Canada. » Le candidat bloquiste Marc Maltais a sursauté en entendant la ministre rebaptiser la circonscription jeannoise.

« Moi, quelqu’un qui casse son français, ça ne me dérange pas. Mais un élu qui ne connaît pas sa géographie, ça me dérange. On est gouvernés par une gang d’ignares », a souligné Marc Maltais. 

Caribou forestier 

Ce dernier a également réagi à la déclaration faite par le premier ministre Justin Trudeau concernant le caribou forestier, jeudi, lors de sa tournée du Lac-Saint-Jean. « Les gens s’attendent à ce qu’on protège l’environnement et qu’on crée des emplois et de la croissance économique. Il faut en venir à un équilibre et ça se base sur la science et aussi avec des conversations avec des gens qui seront affectés », avait déclaré le premier ministre.

« C’est n’importe quoi. C’est encore une phrase pour plaire à tout le monde. Philippe Couillard l’a déjà fait, la job. Il a dit : ‘‘on ne sacrifiera pas une job dans la forêt pour les caribous forestiers’’. Et il a bien raison. La situation du caribou, ce n’est pas aussi dramatique que les fédéraux le disent. Et leur discours, c’est encore le vide sidéral », a souligné Marc Maltais.