Richard Martel, député de Chicoutimi-Le Fjord 
Richard Martel, député de Chicoutimi-Le Fjord 

GNL Québec: Martel heureux de la reprise des travaux du BAPE

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Richard Martel se réjouit de l’annonce de la reprise des travaux du BAPE pour GNL Québec. Le député de Chicoutimi-Le Fjord estime que le projet pourrait être le fer de lance d’une reprise économique rapide au Saguenay, mais aussi pour tout le pays. 

Richard Martel a rapidement réagi à l’annonce du BAPE qui a confirmé la reprise des audiences publiques le 14 septembre prochain. 

Au cours des derniers jours, le député avait interpellé le gouvernement fédéral ainsi que des ministres et députés provinciaux pour réunir les conditions nécessaires à la concrétisation de GNL Québec. «La reprise économique est une opportunité en or pour le gouvernement du Québec et du Canada de relancer rapidement des projets de ressources naturelles et redémarrer l’économie. J’ai pris la peine, au cours des dernières semaines, d’interpeller mes collègues pour les sensibiliser à cette opportunité. GNL Québec, un projet vert ayant des retombées économiques massives, pourrait être le fer de lance d’une reprise rapide au Saguenay, mais aussi pour tout le pays. Je suis enthousiaste de voir que le projet va finalement pouvoir continuer à passer à travers toutes les étapes du processus, et idéalement, entreprendre une construction en 2021», a laissé savoir M. Martel.

+ 
GNL ENTHOUSIASTE 

GNL Québec a également manifesté sa satisfaction en journée, mardi. Dans un communiqué, l’équipe s’est dite très heureuse de la reprise du processus d’évaluation environnementale annoncée par le Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE).

«Notre équipe se prépare fébrilement depuis plus d’un an pour cette étape cruciale du projet, qui était sur le point de débuter tout juste avant que la pandémie de COVID-19 force l’annulation des audiences qui devaient s’ouvrir le 16 mars à Saguenay, affirme-t-on dans un communiqué. Nous sommes enthousiastes et prêts à nous soumettre à ce processus rigoureux, mené par une institution crédible et reconnue par tous en matière d’évaluation environnementale. Il s’agit également d’une bonne nouvelle pour la communauté et le milieu d’affaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui souhaitaient à l’unisson, dans une lettre ouverte publiée le 13 mai dernier, une reprise rapide des audiences du BAPE.»

GNL Québec affirme faire confiance aux institutions en place quant à la forme que prendront les audiences.