GNL annule sa présence au Salon de l’emploi 2020 de l’UQAC

L’équipe de GNL Québec ne participera pas au Salon de l’emploi 2020 de l’Université du Québec à Chicoutimi, mercredi, en raison des nombreux opposants au projet qui auraient prévu manifester contre le projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel Énergie Saguenay, selon les promoteurs.

Dans une lettre ouverte adressée à la population, les dirigeants de GNL Québec ont mentionné avoir pris cette décision par respect pour les utilisateurs et les exposants du salon. « Nous avons pris cette décision par respect pour les étudiants, le personnel et l’institution régionale forte que représente notre université, mais aussi par respect pour les Saguenéens et les Jeannois et pour les autres entreprises participant à cet événement », peut-on lire dans le document.

Selon eux, leur présence pourrait grandement nuire au succès de l’événement. « De petits groupes de manifestants comptaient perturber sérieusement l’événement en raison de notre présence, rendant ainsi cet exercice particulièrement important pour les stratégies de recrutement de plusieurs exposants, moins fructueux, voire carrément inutile », peut-on lire dans la lettre.

Par ailleurs, l’équipe a souhaité réitérer ses valeurs et souligner son ouverture à la discussion avec les groupes d’opposants. « Depuis le début du projet, nous avons fait du respect, de la concertation, du dialogue, de l’ouverture et de la transparence, les valeurs qui caractérisent nos actions. Ces valeurs nous ont conduits à nous retirer, bien à regret, du salon. Cette capacité à dialoguer ensemble d’un côté comme de l’autre, respectueusement et de manière constructive, trait caractéristique de notre région, ses communautés et ses intervenants, semble malheureusement s’effriter au profit d’actions politiques et partisanes nationales. Cette situation est bien peu constructive. »