Glissement de terrain: une résidence toujours évacuée

Les propriétaires de la résidence de la rue Saint-Jean-Baptiste à L’Anse-Saint-Jean où s’est produit un glissement de terrain mercredi ne pourront réintégrer leur domicile dans les prochaines heures. Des travaux de stabilisation devront d’abord être complétés.

Les occupants de la seconde résidence évacuée mercredi ont pu pour leur part rentrer à la maison.

«Il y a encore de l’eau qui provient du sommet de la pente située derrière la maison qui s’écoule. L’évacuation préventive se poursuit. On évalue ce qui doit être fait. Les gens ne pourront retourner dans la maison tant que des travaux de stabilisation ne pourront être faits. On ne prend pas de chance, affirme Sandra Belzil, directrice régionale de la Sécurité civile. On espère qu’ils puissent réintégrer leur résidence dans un délai assez court.» 

Rappelons que mercredi après-midi, des arbres et de la boue en provenance d’une montagne derrière la maison se sont retrouvés entre la maison et le garage. Entre quatre et six pouces de boues ont également atteint la route.   

Sandra Belzil affirme par ailleurs qu’aucune autre situation problématique n’est répertoriée sur le territoire avec la fonte des neiges. Le niveau des cours d’eau est également stable. Elle rappelle toutefois aux citoyens qu’ils ne doivent pas hésiter à communiquer avec la sécurité civile s’ils sont témoins d’un événement.