Gisele Dallaire retentera sa chance en politique fédérale.

Gisèle Dallaire veut succéder à Denis Lebel

La candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Lac-Saint-Jean lors de l'élection générale fédérale de 2015, Gisèle Dallaire, briguera l'investiture du NPD en vue des élections partielles qui se tiendront à la suite du départ de Denis Lebel.
« C'est avec une grande fierté que j'annonce aujourd'hui que ma candidature a maintenant franchi toutes les étapes du processus d'acceptation. Il s'agit pour moi d'une nouvelle excitante que je voulais vivement partager avec les Jeannoises et Jeannois. Le Lac-Saint-Jean a besoin d'une députée qui sait se tenir debout et ce sera un honneur pour moi de porter le message qu'Ottawa doit en faire plus pour notre région », a affirmé Mme Dallaire dans un communiqué de presse. 
En 2015, Gisèle Dallaire a obtenu 28 % des voix, derrière le conservateur Denis Lebel (33 %), mais devant Sabin Gaudreault (Bloc québécois) et Sabin Simard (Parti libéral du Canada), tous deux à 18 %.
Denis Lebel a démissionné en juin. Pour l'instant, aucun candidat de s'est manifesté pour le PCC.
Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, et Marjolaine Étienne, qui compte 11 années d'expérience en politique, notamment comme vice-chef aux relations extérieures de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, briguent quant à eux l'investiture afin de représenter le Parti libéral du Canada.