Gaétan Côté était très heureux de remettre les premiers Prix Hommage Guy Corneau à la représentante de la Maison Jean Lapointe, Chantale Pagé, et à Gilles Tremblay, professeur retraité en travail social à l’Université Laval.

Gilles Tremblay et la Maison Jean Lapointe honorés

Le professeur retraité en travail social à l’Université Laval Gilles Tremblay a reçu le tout premier Prix Hommage Guy Corneau du regroupement Hommes Québec, vendredi soir, à l’Érudit Café de Chicoutimi. La Maison Jean Lapointe a aussi reçu la mention en tant qu’organisme.

Les prix ont été remis afin de souligner la contribution des récipiendaires, un individu et un organisme, à l’amélioration et à la valorisation de la réalité masculine dans leur champ d’activités ainsi que leur apport et leur influence dans le rayonnement et l’évolution d’une masculinité inclusive.

M. Tremblay, responsable du Pôle d’expertise et de recherche en santé et bien-être des hommes, était particulièrement ému de recevoir cet honneur.

« J’apprécie énormément. Ça montre l’importance de prendre du temps pour travailler sur la réalité masculine. Guy Corneau a été un élément important pour la santé masculine. Son livre Père manquant, fils manqué a été traduit dans une quinzaine de langues. C’est probablement l’ouvrage le plus populaire au Québec en matière de condition masculine. C’est quelqu’un que j’ai beaucoup apprécié », a souligné Gilles Tremblay.

La Maison Jean Lapointe était représentée par la conseillère en collecte de fonds de l’organisme, Chantale Pagé.

« Guy Corneau était un homme exceptionnel, que la Maison Jean Lapointe soit associée à lui, c’est un énorme honneur. Nous sommes très heureux de recevoir ce prix-là. On ne s’y attendait pas du tout, mais on est très très flattés. La Maison Jean Lapointe reçoit des hommes et des femmes, mais 75 % des gens qui viennent sont des hommes. Je souhaite longue vie au réseau Hommes Québec pour que la Maison puisse diminuer cette statistique et qu’on ait moins besoin de traiter d’hommes en détresse. Ça nous encourage à peaufiner le traitement et à être encore meilleurs pour que ces gens-là s’en sortent », a expliqué Mme Pagé.

Le président du Prix Hommage Guy Corneau, Gaétan Côté, était très heureux du choix des récipiendaires.

« On voulait récompenser des gens qui travaillent fort, mais qu’on ne connaît pas vraiment, a mentionné Gaétan Côté. De reconnaître ce qu’ils font pour la santé et le bien-être des hommes, c’était très important pour nous. C’est pour ça qu’Hommes Québec a décidé de créer ce prix hommage. On espère que dans le futur, on va avoir plusieurs propositions d’hommes ou de femmes qui font la différence. Gilles a 65 pages de curriculum vitae, ce serait beaucoup trop long d’énumérer tout ce que cet homme a fait pour la cause. On est fort contents pour la Maison Jean Lapointe. C’est un organisme qui a fait beaucoup de choses, pas exclusivement pour les hommes, mais beaucoup pour eux. »

Guy Corneau a grandement contribué à la reconnaissance des réalités masculines au Québec, en plus de jouer un rôle important dans l’évolution des mentalités par ses écrits et ses interventions publiques.

L’auteur et psychanalyste originaire de Chicoutimi est également le fondateur de Hommes Québec. Le regroupement offre aux hommes un espace de parole et d’écoute où ils peuvent aller à la rencontre les uns des autres pour découvrir la part moins explorée d’eux-mêmes.

Plusieurs membres de la famille de M. Corneau étaient présents pour assister à cette première édition, qui se tenait spécialement dans la ville natale de Guy Corneau.