Des proches de l'abbé Gérald Linteau s'étaient réunis au centre du Lac Pouce, dimanche, pour le dévoilement de la plaque qui sera installée sur l'un des pavillons, rebaptisé en l'honneur du prêtre décédé en juin dernier.

Gérald Linteau immortalisé

La mémoire de l'abbé Gérald Linteau, décédé il y a un an, a été immortalisée, dimanche, au centre du Lac Pouce de Laterrière. L'un des pavillons portera désormais le nom de « Pavillon Gérald-Linteau ». Une cérémonie a également eu lieu en matinée, à l'église Sainte-Anne, où le centre communautaire a été renommé à son nom.
Les invités étaient conviés à 14 h sur les terrains du centre du Lac Pouce. « Ça faisait longtemps qu'on voulait nommer un pavillon en l'honneur de Gérald, mais il nous avait dit : jamais de mon vivant ! Aujourd'hui, on a le droit ! », a indiqué le directeur général du centre, Laval Dionne. 
Lorsqu'il pense à l'abbé, le premier mot qu'il lui vient en tête est « rassembleur ». « Il était proche des gens et les accompagnait. Il avait un don pour les unir. C'était quelqu'un d'extraordinaire et le centre du Lac Pouce, c'est un peu l'oeuvre de sa vie », a affirmé Laval Dionne, quelques minutes avant le dévoilement de la nouvelle plaque qui sera installée sur le pavillon qui portait jusqu'à maintenant le nom de Pavillon des pionniers et des pionnières. 
« Gérald Linteau a été une personne déterminante pour la croissance et développement du Lac Pouce. Il était bien plus qu'un bénévole et un militant, c'était une source d'inspiration un rassembleur et il a attiré beaucoup de monde et de ressources pour que le Lac Pouce rayonne dans notre communauté », a ajouté le président du conseil d'administration du centre, Jacques Tremblay. 
Un arbre a également été planté sur les terrains du camp de vacances, en mémoire à celui qui venait y faire son tour régulièrement. 
Plus tôt dans la journée, une cérémonie avait été organisée à l'église Sainte-Anne, où le prêtre oeuvrait. Le centre communautaire Saint-Anne portera maintenant le nom de centre communautaire Gérald Linteau. 
L'homme s'est éteint en juin dernier, à l'âge de 72 ans. Il était reconnu pour son engagement auprès des jeunes, des gens modestes et des milieux sociocommunautaires, mais aussi pour ses idées avant-gardistes et son côté progressiste.