La Véloroute des Bleuets sera la seule en Amérique du Nord à offrir du géocaching aux touristes qui vont y pédaler. Pas moins de 26 caches sont réparties le long du parcours.

Géocaching sur la Véloroute des Bleuets

Les amateurs de vélo pourront vivre une toute nouvelle expérience sur les sentiers de la Véloroute des Bleuets: le géocaching. La Véloroute devient le premier réseau cyclable en Amérique à offrir cette opportunité.
Depuis une dizaine d'années, le géocaching se développe à travers le monde. Les adeptes doivent retrouver des caches à l'aide d'un GPS (Global Positioning System), dans lequel ils entrent les coordonnées des endroits à trouver. Dans chaque cache se retrouve un objet, qui permet au joueur de confirmer qu'il a trouvé la cache.
Le coordonnateur de la Véloroute, Jérémie Cloutier, précise que le parcours offert est «convivial et familial». Il souligne aussi les difficultés rencontrées dans l'élaboration du parcours. «Dans la région, il y a déjà d'autres parcours du genre. Mais notre grosse difficulté, c'est que le territoire est grand, très vaste», explique-t-il au téléphone. Les caches demandent un certain entretien. Les bénévoles de la Véloroute savent donc précisément où se trouvent les caches. «Deux fois par semaine, ils vont voir et ils vérifient l'état des caches», précise M. Cloutier.
Plus de détails dans la version papier du Progrès-Dimanche//