Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le maire d’Alma, Marc Asselin, s’est dit fier du budget présenté.
Le maire d’Alma, Marc Asselin, s’est dit fier du budget présenté.

Gel des taxes foncières pour Alma en 2021

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le 12e budget en carrière du maire d’Alma, Marc Asselin, devrait être bien reçu par les citoyens. Les prévisions financières présentées lundi en soirée s’avèrent avantageuses pour eux, qui ne verront pas leur compte de taxes augmenter.

Un budget total de 70,5 M$ a donc été adopté lors d’une séance extraordinaire se tenant par vidéoconférence. Marc Asselin s’est dit particulièrement fier de cet exercice financier, qui démontre selon lui la volonté des élus d’offrir des services de qualité aux contribuables, tout en respectant leur capacité de payer.

« Il est encore plus important en cette période de pandémie qui, même en s’atténuant, maintiendra certaines répercussions sur nos économies régionales et locales », a ajouté le maire.

Le taux de taxation résidentielle demeurera le même qu’en 2020, soit 0,82 $ par 100 $ d’évaluation. Les tarifs pour les services d’assainissement des eaux, d’aqueduc, d’égouts et de traitement des eaux usées demeureront également identiques. Le tarif concernant les matières résiduelles seront toutefois majoré à 9,04 $ en raison du début de la collecte des matières organiques.

La ville d’Alma a annoncé le gel des taxes pour 2021.

« Je tiens à rappeler que dans le cadre des cinq derniers budgets, ce conseil municipal n’a autorisé que seulement deux hausses de taxes foncières, représentant un effort additionnel de 3%, alors qu’à cette période, l’inflation s’élevait à 8%. Le budget que nous vous présentons aujourd’hui s’inscrit dans la même dynamique de saine gestion et de planification à long terme », a précisé Marc Asselin.

Bien que la pandémie ait eu des impacts sur l’administration municipale, l’aide financière de Québec visant à compenser les dépenses engendrées par la COVID-19 aura permis d’atteindre l’équilibre budgétaire. Le montant s’est élevé à 1,7 M$ pour la ville d’Alma.

Dépenses

Parmi les dépenses à prévoir en 2021, 325 000 $ sont réservés pour l’élection municipale de novembre prochain. Le budget adopté prévoit aussi un montant 18,3 M$ pour des investissements inclus dans le plan triennal, notamment le réaménagement de la rivière Petite-Décharge et de la Pointe des Américains, des travaux routiers ou d’autres travaux liés à la mobilité durable.

Le maire a également tenu à souligner la performance de la ville quant au service de la dette, alors que 3,8% du budget global prélevé en taxation lui sera consacré.

« De façon plus concrète, pour chaque dollar perçu en taxation auprès des contribuables, seulement 0,07 $ sera dévolu au paiement du service de la dette. Alma se maintiendra ainsi parmi les meneurs au sein des municipalités du Québec », a affirmé Marc Asselin.